CONSEIL MUNICIPAL du 15 FEVRIER 2013

Publié le par Unis pour Courpière

        

Une équipe au bout du rouleau !

Encore  3 démissions...et plus de membres sur la liste de Patrice PAYRE "Courpière vers un avenir raisonné", c'est donc un Conseil incomplet qui va siéger jusqu'aux prochaines élections. Face à cette situation nous avons bien sûr demandé à M Serin de nous faire partager son analyse et c'est sans sourciller qu'il nous a expliqué qu'il fallait voir dans ces démissions des raisons professionnelles ! A noter le silence radio du correspondant de La Montagne...qui à l'évidence n'a pas pris la mesure du problème !


Débat d'orientation budgétaire :

(en  téléchargement ici)

Comme les  années précédentes nous avons eu droit au traditionnel monologue d'autosatisfaction.

Tout d'abord le bilan 2012 : Contrairement à la Communauté de communes, M Serin s'est bien gardé de nous rappeler ses prévisions (BP 2012) et s'est contenté de comparer le résultat (CA2012) aux années précédentes en commentant bien sûr uniquement les résultats favorables. C'est ainsi que la variation de -194% de l'épargne nette ou encore les -140% du fond de roulement ont été passés sous silence. Si l'emprunt de 375 000€ a bien été cité, M Serin s'est bien gardé de préciser qu'il avait été souscrit en mai à 4,63% sur 15 ans soit 1 point de plus que le marché !

Orientations 2013 : Comme nous l'avions prévu et annoncé, il faut oublier la place de la Libération, cette année c'est le rempart ! Pourquoi pas, mais encore faut il savoir ce que l'on veut faire.

Faut il reconstruire ce rempart à l'identique ? Faut il en profiter pour organiser un lien physique et visuel à partir de la place de la Cité administrative comme l'avait suggéré le cabinet d'architecture Chazelle ? A nos yeux, toutes ces questions méritent d'être posées surtout avant d'engager  1.441.000 € HT pour la reconstruction d'une paroi en ciment dont la somme devra, à terme, être doublée pour un habillage et sans savoir si son implantation est dans le domaine public.

Mais à l'évidence, ce n'est pas l'avis de MM Serin et Imberdis  qui, agacés par nos interrogations, ont décrété, sans aucune concertation, qu'il fallait engager les travaux !

Au terme du débat, nous avons accepté la demande de subvention mais nous avons, par contre, refusé d'approuver l'avant projet de reconstruction qui n'a fait l'objet d'aucune concertation et qui surtout ne nous a jamais été présenté.

 

Admissions en non valeur :

S'agissant d'impayés pas très importants nous avons accepté que la commune règle les factures d'eau et d'assainissement de 2 personnes tout en dénonçant le fait que ces impayés se soient accumulés pendant 3 ans. Nous avons également fait remarquer que la délibération ne correspondait pas aux documents qui nous avaient été communiqués, mais c'est normal nous a t-on dit, ce n'était pas les bons documents ! Sans y voir de l'obstruction, nous retrouvons bien là la légèreté déjà dénoncée.

 

Ouverture de crédits par anticipation :

C'est par cette  délibération, qui permet de régler, sans attendre le vote du budget, certains travaux déjà engagés que nous avons découvert qu'un investissement de 12 000€ était affecté à la reconstruction d'un mur de clôture avenue Fleming ! Comment qualifier cette démarche qu'en on sait que cet investissement  n'a jamais été abordé en commission et pour lequel M Imberdis ne sait pas nous dire si ce mur appartient au domaine public  ?


Subvention toilettes publique :

Suite à la condamnation des toilettes de la place de la Libération et dans la perspective de leur déplacement avenue de Thiers nous avions demandé, lors du CM du 25 mai 2012, d'anticiper  les travaux car cet équipement fait réellement défaut, surtout les jours de marché. Pour M Imberdis, ce n'était pas possible, ces travaux étaient liés à l'aménagement de la place de la Libération. C'est donc avec satisfaction que nous avons pris acte que ce qui n'était pas possible en mai est possible aujourd'hui !


 

Questions diverses posées par Unis pour Courpière :


Plan Local d'Urbanisme :

Dans le prolongement du Conseil municipal du 25 octobre 2012 où les élus ont pris, à l'unanimité, la décision de procéder à une modification du PLU, pouvez vous nous indiquer où en est cette procédure ?

On ne nous dit pas tout !

Alors qu'en décembre, on nous avait annoncé un retour imminent du dossier avec l'organisation, dans l'urgence, d'une réunion d'information, M M Serin et Imberdis nous ont informé que ce ne sera pas, au mieux,  avant  mi mars ! A l'évidence, trois mois de retard ne sont pas suffisants, pour daigner nous communiquer les raisons de ce report.


Travaux avenue Pierre et Marie Curie :

Les travaux engagés avenue Pierre et Marie Curie sont une gêne pour les riverains et une source d'insécurité pour les élèves du Collège. Avez-vous rencontré des difficultés particulières pouvant expliquer la lenteur de ce chantier ?

Tout en reconnaissant que ce chantier peut être une gêne, M Imberdis nous a affirmé qu'il se déroulait dans des conditions normales et dans le respect des délais.


Nouvelle entrée école primaire :

L'accès à l'école primaire ayant été modifié, avez-vous envisagé de mettre en place une signalétique ?

Pas opposés sur le principe, mais pas d'engagement non plus !

 

Le compte-rendu intégral de la séance est ici.

Publié dans Mandat JN. Serin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
DOB suite.... Merci à Unis pour Courpière de faire oeuvre de transparence en publiant le débat d'orientation budgétaire 2013. Les finances de la commune sont encore plombées avec une hausse nette
du poste personnel de +12% en un an (effet boomerang de la fin des contrats aidés utilisés aveuglement) et une détérioration inquiétante de l'autofinancement nette qui chute d'une façon affolante.
En fait, sur un budget de 4 millions la ville dégage seulement 26000€ d'excédents pour financer cette année 1 million d'euros pour les remparts. C'est un nouvel endettement qui se profile qui
atteint déjà 750€ par habitant. Les réalisations seraient au rendez vous mais depuis 2008 rien n'a été fait!!! le financier SERINDREOU et IMBERMOBILIX aux travaux d'apparat sont disqualifiés avec
leur bulletin annuel de la majorité annonçant une cure d'austérité supplémentaire! Courpière merite mieux que ces amateurs en col blanc qui découvrent la gestion du service public local.
Répondre
F
Pourriez vous nous dire à qui on doit l'installation de l'épouvantail en métal tordu qui "orne" le fond du parc de Lasdonas.La municipalité a t-elle participé financièrement à la mise en place de
cette horreur?
Répondre
U





Désolés, nous n'avons, pour l'instant, aucune information à vous
communiquer. C'est par la presse que nous avons appris l'installation de cette sculpture au parc Lasdonnas ! 


 



H
Puisque le bulletin municipal diffuse un compte rendu qui n'a que le nom, pourriez vous diffuser le texte du débat d'orientation budgétaire 2013? Ce n'est pas le journaliste de la PRAVDA qui le
fera également !
Répondre
U


En attendant la diffusion du compte rendu officiel de
la séance du 15 février (celui du 15 décembre, bien que validé, n'est toujours pas en ligne !), vous avez la possibilité de télécharger le DOB 2013   ici.


 



H
Ils ont mangé du Cheval pour démissionner ainsi ou quoi?
Cela en fait combien depuis le début de mandat ? Au moins la moitié de la liste ? Il n'y a donc plus de remplaçant ?
Il ne reste plus que la bande des 4 SERIN LAVEST IMBERDIS PAYRE.
Répondre