CONSEIL MUNICIPAL DU 29 OCTOBRE 2010

Publié le par Unis pour Courpière

 

Les points les plus significatifs :

 

Remplacement de M Payre au SIEG :

Nous avons voté une deuxième fois pour  remplacer  M Payre au SIEG et c’est JM Lavest qui a été élu suppléant à l’unanimité. Lors de la précédente séance,  M Imberdis avait été désigné mais il avait oublié ( ! ) qu’il était déjà membre titulaire. Cet oubli fait un peu désordre mais nous n’irons pas jusqu’à supposer que c’est pour cette raison que cette nomination a été supprimée dans le bulletin municipal. Nous avons cependant souhaité que les comptes-rendus du CM distribués ou mis sur le site internet soient le reflet  du PV officiel.

  

Décision modificative budget eau :

Sur le fond, la finalité n’a pas été clairement avouée et sans vouloir faire de procès d’intention, le fait de transférer 8300€ du chapitre 14 (atténuation de produits) au chapitre 11(charges à caractère général) nous laisse le sentiment que nous n’allons plus les revoir !

Sur la forme, nous avons signalé que l’article utilisé pour ce transfert avait été, dans le cadre de l’application de la loi sur l’eau,  supprimé depuis le 1er janvier 2010. M Serin s’est retranché derrière l’initiative du comptable et mais s’est cependant engagé à étudier le problème. Ces 2 éléments nous ont conduits à nous abstenir.

  

Abstention également  pour la décision modificative du budget principal :

Nous nous sommes permis de rappeler à M Serin que dans sa présentation « pédagogique » il avait oublié (!) de souligner que les ajustements demandés étaient surtout nécessaires pour   pallier les 26000€ d’augmentation de dépenses de fonctionnement (Annonces et insertions : déjà multiplié par 3 depuis 2008 et encore + 10%, Alimentation : +25%...)

Quant à   l’erreur de 48000€ sur les  recettes elle montre, pour le moins, un budget approximatif.

Pour équilibrer tout ça et récupérer 67000€, il a eu recours à deux  variables d’ajustement :

Les dépenses imprévues : Après avoir chargé la barque  fin juin (+37000€) avec l’espoir nous disait-il de les retrouver en excédent au CA 2010 et de les affecter à l’investissement,  on ne peut que constater que nos craintes étaient fondées  et que c’est encore 34000€ qui passent à la trappe.

La dotation aux amortissements : Après nous avoir reproché de ne pas en avoir assez fait, on revient maintenant en arrière. Il s’agit en fait de dépoussiérer l’inventaire et de  récupérer  33 000€ !

  

Déclaration d’intention d’aliéner :

DIA 06312510T0036 Vendeur  M. MALLINJOUD  13 Av  Maréchal Foch

La démarche qui consiste à ne rien faire est cohérente par rapport à la décision prise pour la maison Taillandier mais, en même temps, on ne peut que regretter que la stratégie d’acquisition n’ait pas été retenue pour organiser un nouvel alignement.

  

Subvention exceptionnelle :

Nous avons voté pour une subvention  de 400€ à Océana Freitas, élève infirmière en 3e année, pour l’aider à financer son stage de santé publique à Madagascar.

  

Questions diverses posées par « Unis pour Courpière »

  

Bâtiment de la gare :

Dans le cadre de la desserte Ambert/Courpière assurée par AGRIVAP pour le Free-Wheels   la responsable s'est plainte de trouver de l’eau dans la salle d'accueil. Cette eau venant vraisemblablement de la toiture, la commune a-t-elle prévu d’effectuer les travaux d’étanchéité ? Avec le prolongement de la ligne jusqu’à Pont de Dore, est ce que des projets de valorisation de ce bâtiment sont prévus ?

Le problème d'étanchéité de la toiture a effectivement été constaté et des mesures conservatoires seront  prises dans le cadre du prochain budget. Le projet de restaurant évoqué depuis 10 ans n’est pas abandonné.

 

Salle de cinéma :

La vétusté de la salle du cinéma municipal ne permet plus de recevoir le public et les conférenciers dans de bonnes conditions et peut vite devenir un handicap ; avez-vous prévu des travaux ?

Notre question ne pouvait pas mieux tomber car une réflexion est en cours depuis 8 mois !

Avec l’arrivée de la projection numérique, l’agencement du local de projection devra être revu et en attendant l’équipe majoritaire ne souhaite pas entreprendre d’autres travaux.

 

Bilan financier Free-Wheels :

Partant du constat que le bilan financier du Free-Wheels n’est pas à l’ordre du jour de ce C.M, nous comptons sur vos engagements pour obtenir les informations demandées :

Temps passé par les différents services (administratif, technique), primes, heures supplémentaires payées, récupérées, frais de véhicules…

D’autre part, pourriez-vous donner les coûts générés par la sécurité (prise en charge de l’Etat).

On ne nous dit pas tout !

Nous avons eu la naïveté de croire que la majorité, dans un souci de transparence, pouvait en toute objectivité nous communiquer un bilan financier. Force est de constater que d’une réunion à l’autre, les informations distillées sont non seulement incomplètes mais à géométrie variable. Aujourd’hui, les derniers éléments sont les suivants :

Heures supplémentaires payées : 13 000€

Temps passé estimé par les services techniques 827h représentant un coût de 23156€.

Location du PC sécurité à Bellime 1515€ (On nous avait pourtant dit qu’il n’en était pas question !)

Aucun chiffrage concernant les services administratifs pourtant largement mis à contribution (police, réunions, bureau dédié au Free-Wheels, délivrance des bracelets, photocopies…).

Quant aux coûts générés par la sécurité, aucune idée !

Concernant les recettes du camping, une analyse plus fine des chiffres avancés et  le compte administratif nous permettront de mesurer réellement l’impact « Free-Wheels ».

 

Outre les coûts générés par les interventions de l'état qui doivent être énormes si on juge les informations données officiellement par la préfecture, il faut inclure également la facture payée par le SIEG au bénéfice d'une organisation de type privée.

 En effet, le SIEG est une structure intercommunale présidée par un Conseiller Général et financée par les propriétaires d'un compteur EDF. Le SIEG est sollicité par les communes  pour financer des travaux d'éclairage public. Ses services sollicitent les entreprises locales pour réaliser les travaux comme la SCIE (groupe Vinci) pour Courpière.

 La répartition des dépenses se fait à 45 % pour la collectivité demandeuse et 55 % pour les contribuables du PUY DE DÔME. La municipalité de COURPIERE prétend qu'elle ne dépense rien pour les 149 000€ HT. Si les Hells Angels remboursent les 45% à la commune, ce que nous ignorons puisque le bilan ne nous a toujours pas été communiqué,  il reste 55% (81 950€) qui sont payés par les propriétaires de compteurs et non par l'organisateur.

Votre facture d’électricité l’atteste, regardez , en particulier, la contribution au Service Public d'Electricité. C’est cette somme, fonction de votre consommation, qui  a servi, au final, à payer les 81 950€.

   

Eclairage lotissement des Rioux :

Dans le cadre de la mise aux normes de l’éclairage du lotissement des Rioux, les lampadaires des rues des Docteurs Gadrat et Guillaumont n’ont été remplacés que partiellement. Pouvez-vous nous communiquer les éléments justifiant cette installation partielle ?

Après nous avoir affirmé que la deuxième tranche de travaux correspondait au solde, l’équipe majoritaire découvre aujourd’hui que tous les candélabres n’ont pas été remplacés et se range aux arguments de l’entreprise qui prétend qu’une troisième tranche est prévue. Cette position montre bien le degré d’implication de la municipalité et démontre que depuis la signature de ce marché il n’y a eu aucun suivi et encore moins de réception de travaux. Affaire à suivre.

 

   

 

Publié dans Mandat JN. Serin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

halte à la ploutocratie 22/12/2010 10:27


LE PERE NOEL EST PASSE AU QUARTIER DE LA GARE.
C'EST LA PRAVDA QUI LE DIT !

Le journaliste de la PRAVDA vient d'avoir une nouvelle crise de serinite aigue. Serin en père noël, Serin dans le quartier de la gare, serin par ci, serin par là,...La dinde aux marrons en serait
même plus digeste. En parlant du quartier de la gare, nous apprenons que 110 000€ ont été investis dans ce quartier pour l'assainissement.Une décision utile mais électorale au plus haut point que
les contribuables paieront tous. Pour rappel, ce projet devait être pris en charge dans le projet d'aménagement de l'ancienne municipalité par les investisseurs privés(chut!! il faut pas en parler
malheureux!).
Il fallait bien remercier les NON A LA ZAC. En plus, tout le monde en profite même ceux qui ont construit sans permis de construire. Au fait la cheminée qui branle du manche n'a toujours pas été
démolie par le particulier qui l'a racheté à la commune pour une petite bouchée de pain. Ainsi, on vient d'inventer une nouvelle appellation le OUI à la ZACE (Zone A Consolider Electoralement).
Joyeux noël!


Unis pour Courpière 23/12/2010 18:07



A  noter que le "journaliste de service" s'est bien gardé de préciser que ce projet n'avait pas intégré  les
conclusions du rapport d'assainissement qui préconisait de séparer les eaux pluviales des eaux usées. Un choix donc  qui consiste à faire du provisoire et à  refiler le problème à une
génération future. 



Un copain d'internet 15/12/2010 16:16


J'ai vu que la mairie de Thiers vient de mettre en ligne une nouvelle version de son site internet, pourquoi la mairie de Courpière ne le fait-elle pas aussi, car le site actuelle (qui est bien
fait) commence à devenir vieux, démodé?
Pourriez-vous transmettre cette idée en conseil municipal?
Merci d'avance


Unis pour Courpière 23/12/2010 18:02



Suggestion très intéressante qui aurait pu effectivement
s'inscrire dans une dynamique d'utilisation. Force est  de constater que ce n'est pas le cas.  Nous avons d'ailleurs  dû intervenir plusieurs fois pour
signaler des manquements dans les publications.  Aujourd'hui, si la mise en ligne des bulletins municipaux est faite régulièrement, il n'en est
pas de même pour la publication des décisions  municipales qui est pour le moins  aléatoire.


La nouvelle équipe, peu
intéressée par le média Internet, a d'ailleurs retiré le lien qui permettait de s'adresser directement au maire et supprimé ainsi toute interactivité. Aujourd'hui, la modification du site
concerne donc moins son architecture, dont l'arborescence est évolutive,  que la mise à jour du contenu. Pour ne citer qu'un exemple, vous avez
 pu constater que la présentation de l'espace Coubertin date de 3 ans. Alors que cet espace aurait du être valorisé par les commentaires et les photos
de chaque salle, les internautes doivent se contenter de la maquette !


 


 



anonyme 15/12/2010 16:12


Quel est la nature des travaux vers la station essence LORENZINI?
A-t-on été informer de ces travaux dans le bulletin muicipal?
Merci de me répondre


Unis pour Courpière 23/12/2010 17:53




Il s’agît de la première tranche de travaux d’assainissement
qui devraient permettre à ce quartier de ne plus être inondé lors des gros orages.


   Nous avions prévu aussi ces travaux nécessaires mais dans des conditions techniques et financières
différentes.


En effet, nous avons fait deux
remarques essentielles au projet qui nous a été présenté : la première est qu’il n’a pas été question de diviser les réseaux entre les eaux usées et les eaux pluviales ; ce qui est
aberrant ! Il faut savoir que la station d'épuration traite entre 60 et 70% d’eaux propres générant ainsi des
coûts de fonctionnement très élevés. C’est la raison pour laquelle nous avions investi beaucoup dans cette séparation systématique des réseaux. Ne pas les séparer au point le plus bas de la ville
préfigure mal de ce qui se passera en amont !


La deuxième remarque tient au
choix d’une pente de réseaux à 1% ce qui est insuffisant pour une certitude de bon écoulement.


Enfin, il faut souligner que
le coût de ces travaux sera intégralement payé par tous les contribuables alors que l’aménagement prévu de ce quartier aurait évidemment absorbé  cette dépense.


Comme quoi, nous avons affaire
à une gestion pas très raisonnée !


 
 


Constat 08/11/2010 11:53


Les pépites, les vacances, le fric-wheels et la télé oui, le marché des lampadaires, rien à secouer !