CONSEIL MUNICIPAL du 26 MARS 2013

Publié le par Unis pour Courpière

Séance consacrée principalement aux votes des  comptes administratifs et budgets :

 

N'étant pas associés aux décisions prises par M Serin, c'est avec une certaine curiosité que nous prenons connaissance des comptes administratifs de l'année écoulée et de l'impact  d'une gestion dite raisonnée. Cette année notre déception est d'autant plus grande qu'au delà de la gestion raisonnée, les décisions, l'éclairage, l'entretien et le désherbage, tout devait être raisonné !

Tout ceci n'a, à l'évidence, pas eu d'impact sur les dépenses de fonctionnement qui cette année encore et malgré une hausse des rentrées fiscales  ne permettent pas de dégager un autofinancement suffisant. Une fois de plus, M Serin a été contraint, malgré l'absence d'investissement significatif, de faire appel à l'emprunt (542 747€) pour habiller son budget.  

  

Si en cours d'année nous avions déjà dénoncé un emprunt de 375 000€ sur 15 ans à 4,59% alors qu'à la même époque le marché était inférieur à 3,50% nous étions loin de nous douter que le " meilleur " était à venir, pas pour la commune bien sûr !

C'est ainsi que pour rembourser un emprunt de 136 837€ à 4,29% indexé il est vrai sur le franc Suisse, M Serin a décidé, en catimini, d'emprunter 167 747€ à 5,65%. Alors que jusqu'en 2008 la parité était favorable à la commune, la tendance s'est inversée à partir de cette date (pas de chance !) mais il a fallu attendre 2012 pour que M Serin réagisse et décide, sans aucune concertation, de rembourser cet emprunt qui n'était plus qu'à  4 ans de son terme.

 

Résultat des courses, la gestion "raisonnée" accroit encore l'endettement de la commune qui atteint au 1er janvier  3 532 426€. 

  

Incompréhension également avec le budget de l'eau où à la facilité, MM Serin et Imberdis  ont rajouté cette année  la démagogie : Alors que depuis 2008 ils  ne cessent de répéter que  le différentiel  du prix de facturation du m3 entre les trois réseaux alimentant Courpière est trop important (0,94€/m3 pour le réseau en Régie  et 1,32€/m3 pour le syndicat Rive gauche) ils ont décidé cette année contrairement aux autres syndicats de ne pas augmenter ce qui se traduit bien sûr par une accentuation de l'écart. Cette décision guidée uniquement par l'approche des élections est d'autant moins acceptable que le diagnostic de l'état du réseau vient de confirmer sa vétusté et que les travaux de modernisation ne sont toujours pas entrepris. Encore une année sabbatique donc où MM Serin et Imberdis vont se contenter de répéter que le réseau est vétuste, que les pertes d'eau et les réparations sont importantes et que les investissements à faire sont considérables...mais après les élections !

 

Une année sabbatique également pour la voirie où MM Serin et Imberdis, avec une enveloppe de 37 000€, n'ont à l'évidence pas pris la dimension de la détérioration et dans ce domaine aussi, préfèrent boucher les trous !

 

Spécialistes du  papillonnage, sans jamais rien réaliser,  ils nous ont confirmé que la place de la Libération était abandonnée, qu'aucun crédit n'était prévu pour l'aménagement du Centre bourg et que, cette année, le thème retenu  était le rempart... mais sans connaitre encore aujourd'hui le projet, ce dossier n'étant géré que par quelques élus !

 

Dans ce budget, nous avons cependant noté un point positif et une satisfaction  pour "Unis pour Coupière" à l'origine de la numérisation du cinéma. Cette réalisation  se traduit au final par un cout de 3800€ à la charge de la commune pour un investissement de 75 000€. Bel exemple où l'on voit, comme nous l'avions annoncé, que les subventions existent mais encore faut il aller les chercher !

    

 Election de la Rosière 2013 : 

                                                    

Toutes nos félicitations à Fabienne VOILLAT  élue à la majorité, Rosière 2013.

 

   

 Questions diverses posées par Unis pour Courpière :

 

 Sculpture :

Nous avons appris par la presse l'érection d'une sculpture monumentale dans le parc Lasdonnas, pouvez-vous nous dire dans quelles conditions cela s'est décidé, quelles sont les responsabilités municipales et la raison du choix du parc Lasdonnas ?

 

C’est une initiative de l’association « Vallée de la Dore » qui regroupe dix communautés de communes et qui a pour mission d’assurer une réflexion autour des enjeux prioritaires du territoire, que sont la mobilité, l’habitat, la santé, la culture.

C’est dans ce contexte qu'une vaste exposition d’art contemporain, qui marque la volonté de travailler ensemble pour renforcer l’image de notre territoire dans sa modernité, pour faciliter aussi l’accès à la culture pour tous et la rendre visible, a été décidée.

L’artiste choisi, Yves GUERIN, réalise et forge des sculptures monumentales, à partir des rails de chemin de fer, un matériau et une technique en résonnance avec la vallée et son histoire.

C’est donc la Vallée de la Dore qui a pris la décision,  le lieu a été choisi par la Communauté de Communes et validé par quelques élus de la majorité.

Il est vraiment dommage que pour une telle œuvre, le choix du lieu n'ait fait l'objet d'aucun débat dans une commission municipale et encore moins avec les associations culturelles de la commune.

 

 Rempart :

Cela fait plusieurs conseils municipaux que nous évoquons la question du rempart éboulé sans que nous ayons connaissance de l'expertise, de l'avant-projet de "paroi", des réflexions sur l'avenir de ce site.

Pourquoi cette opacité dans la gestion de ce sinistre et de ses conséquences ?

De tels enjeux financiers et d'aménagement ne méritent ils pas un vrai débat public ?

 

Pour  M Serin c'est l'instruction judiciaire qui ne lui permet pas de communiquer. Le pré rapport a cependant été transmis  aux entreprises dans le cadre du lancement de l'étude de maîtrise d’œuvre, mais après autorisation du tribunal. Il s'est engagé à communiquer aux élus tous les éléments dès que l’expert judiciaire aura déposé son rapport. Il nous a confirmé que l'arrêté de catastrophe naturelle avait bien été pris et que tout était mis en œuvre pour assure le suivi des personnes qui ont été impactées par le sinistre.

 

Le compte rendu intégral de la séance est ici

 

Publié dans Mandat JN. Serin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

la motrice 15/04/2013 18:54

à noter dans vos calepins : réunion publique pour la présentation du projet, "habiter autrement les centres-bourgs" : coeur de Courpière...28 Mai à 20H