CONSEIL MUNICIPAL LUNDI 19 SEPTEMBRE 19H30

Publié le par Unis pour Courpière

 

 

Les questions diverses posées par "Unis pour Courpière" sont ici

 

Publié dans Mandat JN. Serin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dommage 27/10/2011 18:59


C'etait la 2ème semaine sans personne ( de Courpière ou non :) ) qui se plaint !


halte à la ploutocratie 26/10/2011 08:44


6 ème semaine de mutisme de la municipalité UMP et de son 1er magistrat sur le marasme financier du FREE WHEELS.Des dizaines de fournisseurs locaux volés et une ardoise représentant 155€ par
Courpièrois.


H. Clairet 14/10/2011 23:43


Courpière brille sous les feux des bikers...
Il fallait l'audace d'y penser et oser l'écrire : comparer le chrome des Harley à l'inox de Couzon : le parallèle, en effet, est un épilogue judiciaire ! Deux  affaires où
« brille » la  probité douteuse de certains des acteurs ! Hormis cette constatation, il n'y a pas de rapprochement possible entre la réussite d'un industriel qui a fait vivre et
s'épanouir sa commune pendant près de 60 ans (avant de finir sous les coups des spéculateurs) et des affairistes pas très clairs en quête de vitrine.
Les « burns » c'est fini pour l'instant, mais il reste la fumée au travers de laquelle on aperçoit les cornes des cocus, à l'image du pseudo-teuton de la photo, pour ceux qui ont eu la
chance de parcourir les élucubrations en question ! (Parues le 3/10/2011 dans LA MONTAGNE)
C'est déjà difficile de redorer un blason avec du chrome, (ça relève plus de l'alchimie que de l'astiquage) mais si en plus, le marchand de chiffons se fait la belle... C'est carrément foutu !
Aux dires du bégayant leader, qui s'en doutait un peu,(?!) ce n'étaient pourtant pas des hurluberlus ces Hells, moralité : ça aurait pu être pire, vous voilà rassurés : votre commune
échapperait, aux dernières nouvelles, à la banqueroute. A travers ces lignes les Thiernois seront ravis d'apprendre, au passage, qu'ils habitent une cité « en déclin » et vont, eux qui
font des efforts comme tout le monde pour sortir du marasme, finir par se poser la question à propos de l'auteur de ce consternant verdict : « Est-il vrai que le Maire de Courpière a
surgi d'une boite au bout d'un ressort ? » La réponse est : oui, la tête de liste initiale était assise sur la boite et sont éviction a libéré le pernicieux boudin ! Thiers, qui
n'a pas investi dans le Free Whells... a en tous cas démontré à Courpière, (mais pas à son Maire visiblement) que la coutellerie c'est plus porteur que la bière ! Quant aux autres, (les
créanciers) ils ne sont pas du coin, (ce qui est inexact pour certains …) tant pis pour eux, pas de sentiment, même si la situation laisse planer des menaces sur l'emploi pour les entrepreneurs
lésés, c'est la dure loi des rapaces (genre de prédateurs volants) de la finance, on leur fait comprendre que seul importe le nom de Courpière pour qu'il dépasse les portes du Livradois-Forez, pari
gagné : c'est là où les Hells ont dit qu'ils avaient bouffé la grenouille, votre expert-comptable à la retraite l'a entendu partout où il a mis les roues de son 4X4 !!
Nous sommes au royaume des caïds des chiffres : les 30 000 bikers dénombrés d'un jour se sont transformés en 11 000 entrées payantes (« déclarées » a prudemment précisé un
journaliste...) qui laissent une ardoise de 670 000 €... 8000 € pour les associations, par « Courpière-bikers » interposé, (qui grâce au « Free whells » devaient réussir un
auto-financement monstre) en 2010, soit un peu plus de 22 € généré par bénévole pour 3 jours et 2 nuits (les parkings), ça a dû faire rire les Hells, c'est pour ça qu'on a pas divulgué les chiffres
2011 dans le journal ! C'est tout bénéfice on vous dit, certains écrivent « Courpihells » au lieu de Courpière, îl suffit quelquefois de posséder un oiseau rare pour devenir
célèbre.
Dans le même registre, en moins catastrophique et toujours dans LA MONTAGNE, le 7/10, via l'agence de presse locale, le Président du « Courpière Country Club » s'est fait, avoir par les
chiffres : 3000 personnes attendues grâce à une campagne d'affichage-choc un tantinet envahissante ayant généré 1884 entrées effectives et avoue, lui aussi, malgré de nombreux tiroirs-caisse
sur le site (en sus du droit d'entrée!) une perte de 622 €uros, mais qu'on se rassure : il ne doit rien à la commune, lui... L'espace Coubertin en totalité avec les parkings, y compris celui
de l'école maternelle, interdit aux badauds qui n'auraient pas acquitté l'octroi réglementaire, avaient été mis gracieusement à sa disposition par Jean-Noêl 1er, en personne (qui avait, en expert,
prévu le coup) (comme d'hab !) expliquant que ce complexe (Couzon-Coubertin) coûte une fortune à la municipalité... Ceci expliquant cela !
Quel gachis.


HALTE A LA PLOUTOCRATIE 14/10/2011 14:36


4ème semaine d'absence de déclaration publique de la Municipalité de Courpière et de son 1er magistrat depuis le dépôt de bilan de la société Free Wheels pour un déficit de + de 650000€ dans une
gestion que le liquidateur de la société ne pourra que considérer comme frauduleuse.


j'en crois pas mes oreilles 21/09/2011 08:58


LA COMMUNE DE COURPIERE MARCHE SUR LA TETE ?
Témoin du dernier conseil, on se demande si la commune ne marche pas sur la tête . Fric Wheels :le maire SERINOPOULOS 1er minimise la responsabilité de la municipalité dans ce fiasco. Il ne sait,
n'a rien entendu et n'a rien vu (mais en off il le savait). Alors que lE MOT DE COURPIERE est pour longtemps associé à ceux de hell's ANGELS, dépôt de BILAN et amateurisme, il nous gratifie le main
sur le coeur de leçons de morale avec le slogan "RESPONSABLES MAIS PAS COUPABLES". Il a quand même travaillé avec des faschos,qui se sont payés sur la bête et de surcroit pour certains repris de
justice. ON LAISSE PLUSIEURS CENTAINES DE MILLIERS D'euros de factures impayées mais cela ne nous regarde pas .
On marche encore sur la tête! nous aurions une deuxième jardinerie commerciale à l'entrée de THIERS (le terrain appartient à la communauté de communes à côté des pépinières POCRIS )et on valide en
sachant très bien que l'un va surement bouffer l'autre avec un dépot de bilan supplémentaire prévisible (les salariés on s'en fout).
Sur la tête JE VOUS DIS : le conseil municipal statue sur des décisions modificatives budgétaires qui touchent des hausses de dépenses incompressibles ( electricité, fournitures des ateliers
municipaux, ...) qui démontrent une sous évaluation du budget primitif, un équilibre budgétaire qui devient le casse tête de l'expert comptable et un problème de sincérité budgétaire. Tout le monde
il est beau et il est gentil !
JUSQU'a quand allons nous supporter cette irresponsabilité , cet amateurisme et ce manque de respect des COURPIEROIS.