CONSEIL MUNICIPAL du JEUDI 18 FEVRIER 2010

Publié le par Unis pour Courpière

Ce conseil a surtout  été marqué par le débat d’orientation budgétaire.


En l’absence de réunion de la commission des finances, où l’on aurait pu avoir une analyse plus fine de la situation, nous avons du nous contenter d’une présentation sélective.

Notre surprise est cependant venue de l’amnésie de M. Serin concernant le plan de relance. Le fait de nier l’évidence alors que notre collectivité a adhéré à cette démarche par la signature d’une convention pose un réel problème de crédibilité.

La confirmation de l’augmentation des frais de fonctionnement n’est, pour nous, pas une surprise dans la mesure où nous avions dénoncé la dérive à chaque décision modificative. Le budget est cependant tenu mais avec une augmentation de 380 000€ par rapport à l’année précédente il était inimaginable qu’il en soit autrement. Tout comme nous l’avions fait remarquer lors du vote du budget 2009 le résultat annoncé montre bien que l’augmentation d’impôts n’était pas nécessaire et la marge d’erreur de 30% montre aussi que la « gestion raisonnée » relève surtout de l’improvisation. Le remboursement aux contribuables n’est cependant pas d’actualité et on nous annonce au contraire une année 2010 difficile !

 

Le fait d’avoir récupéré  680 000€ de FCTVA (grâce notamment au plan de relance) et les subventions de Coubertin, le recours  à l’emprunt en 2009 n’a pas été nécessaire. Nous avons cependant rappelé que  l’emprunt de 450 000€ contracté fin 2008 au moment où les taux étaient élevés aurait pu être évité avec une gestion plus responsable. A  l’évidence,  la majorité n’a  pas compris  qu’une inauguration ne se limite pas à couper un ruban et boire un coup mais aussi à remercier les collectivités territoriales qui ont financé le projet.

Pour cette année, dans la mesure où les frais de fonctionnement ne sont pas maitrisés il est bien évident que la section investissement s’en trouve  impactée.  Après avoir financé des investissements de confort (aménagement de la mairie..) on n’a plus les moyens, par exemple, de s’occuper de la voirie sur Courpière. L’année 2010 nous a été présentée par M Serin comme étant difficile mais c’était sans compter sur M Payre qui après avoir réfléchi au problème préconise  de ne rien faire et de se contenter des investissements de la CCPC. Après une « année sabbatique »  (avec indemnités) on  retrouve bien là une certaine  continuité.

 

FREE WHEELS :

Les informations qui nous ont été communiquées se sont limitées à l’agenda  des réunions avec les associations et les commerçants. Il est assez surprenant d’ailleurs d’apprendre par la presse que des précisions concernant l’emplacement des parkings et les contraintes de circulation ont été données lors de ces rencontres et dissimulées aux élus.

 

Question  posée par « Unis pour Courpière » :

 

Projet de Charte du Parc naturel régional Livradois-Forez :

Après avoir été adopté par le Comité syndical du Parc Livradois-FOREZ, le projet de Charte 2010-2022 a fait l’objet d’une enquête publique et a été adressé à toutes les mairies du Parc. Pouvez-vous nous indiquer la position officielle de notre collectivité.

 

Aujourd’hui, notre  Maire n’a pas d’avis, il a seulement commencé la lecture du document, qu’il trouve assez indigeste,  et propose d’aborder le sujet ultérieurement en commission d’urbanisme.


 

Publié dans Mandat JN. Serin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article