CONSEIL MUNICIPAL DU 30 JUIN 2010

Publié le par Unis pour Courpière

En ouverture de  séance, M Le Maire a officialisé la démission de Brigitte Gardette.

Lors du prochain conseil, Pierre Fonlupt, suivant immédiat de la liste « Unis pour Courpière », devrait y succéder.

 

AFFAIRES FINANCIERES :

Par rapport au budget initial, des recettes de fonctionnement de l’ordre de 69 000€ ont été annoncées. Si l’on ne peut que se réjouir de ces nouvelles ressources, nous avons fait remarquer  que dans ce contexte, l’augmentation des impôts  de 23 000€ n’était pas justifiée. Une fois de plus, M Serin nous a expliqué que nous n’avions pas compris ….qu’il fallait, encore et toujours, presser le contribuable !

 

ASSAINISSEMENT QUARTIER DE LA GARE :

Autant il était facile de soutenir les banderoles, autant il est plus difficile de prendre des décisions pertinentes. L’absence de réseau spécifique pour récupérer les eaux pluviales dans le projet d’assainissement  de ce quartier est en lui-même révélateur. Si nous avons voté pour  la demande de subvention, nous sommes par contre résolument contre le schéma qui nous a été présenté.

 

DECLARATIONS D’INTENTION D’ALIENER :

Nous avons regretté que pour la troisième fois, la majorité n’ai pas saisi l’opportunité de pouvoir élargir l’avenue  Maréchal Foch au niveau de la maison « Taillandier».

 

VENTE DE LA PARCELLE SITUEE 18 AVENUE JEAN JAURES A M. LORENZINI :

Cette parcelle, par sa situation stratégique, avait fait l’objet d’une préemption en 2006.

Aujourd’hui, la municipalité a décidé  de privilégier l’intérêt privé en restant sourde à nos arguments exposés par Maurice Zellner :

 

« Je voudrais expliquer pourquoi nous sommes résolument contre cette vente à M. LORENZINI.

Au préalable, je tiens à dire que cette opposition ne tient pas à notre attachement à la revalorisation de ce quartier. La conception globale et cohérente de celle-ci a été rejetée par les électeurs. Dont acte ! Nous appuyons notre propre démarche à partir des propres déclarations de M. SERIN qui, refusant aussi cette approche, a affirmé vouloir s’en tenir à une démarche circonstancielle, au coup par coup, avec le seul souci de l’emploi, du renforcement de l’attractivité de la commune et des services rendus aux courpiérois.

Partant de cette conception, nous ne comprenons pas du tout cette décision de privatiser une parcelle stratégique située entre la RD 906 où passent 12000 véhicules/jour et l’ancien terrain SNCF que va bientôt récupérer la Communauté de Communes en bordure d’une voie dont l’importance renaît de plus en plus.

Avec un tel atout, pourquoi ne pas travailler avec des promoteurs commerciaux pour l’émergence d’un projet correspondant aux critères émis par M. SERIN lui-même ?

Au lieu de vous appuyer sur ce bijou foncier pour redonner du lustre à ce secteur, vous le cédez à M. LORENZINI qui en avait besoin pour sa piscine comme il l’a déclaré lors de notre rencontre commune avec M. le Sous Préfet de Thiers.

Cette vente est d’autant plus incompréhensible que l’habitation du propriétaire de la station service a été réalisée sans autorisation ; d’autant moins autorisée d’ailleurs que la distance séparant son appartement aux cuves qui contiennent du carburant très volatile n’est pas conforme aux normes. M. le Sous Préfet lui l'a rappelé fermement.

Chers collègues, j’espère que vous comprendrez qu’on ne puisse accepter que l’urbanisme qui doit être d’intérêt public devienne d’intérêt privé.

Quant à nous, c’est clair. Si vous voulez vendre cette propriété à quelqu’un qui veut investir une activité sur le plus gros passage de COURPIERE, vous aurez non seulement notre accord mais aussi notre aide. Si c’est pour perdre cette parcelle stratégique au profit des besoins d’une seule personne, nous voterons fermement contre et nous le ferons savoir. »

  

DENOMINATION DE TROIS RUES :

Pas de problème avec les dénominations de ces trois rues qui avaient été débattues en Commission d’Urbanisme. Nous avons profité de cette délibération pour suggérer que lors de prochaines décisions on n’oublie pas Paul Valaude.

 

RAPPORT ANNUEL DE L’ASSAINISSEMENT 2009 :

Un rapport sur la qualité du service public d’assainissement n’a de sens que si l’on tient compte de ses conclusions. Or, si une fois de plus l’on constate que la station reçoit beaucoup d’eaux claires parasites et qu’il faut réduire ce volume, on ne peut que constater que cette préconisation n’a pas été retenue lors de l’étude de l’assainissement du quartier de la gare.

 

 

 

QUESTIONS DIVERSES POSEES PAR « UNIS POUR COURPIERE »

 

Eclairage public FREE WHEELS:

Lors du précédent conseil municipal nous avons approuvé l’avant projet des travaux d’éclairage public sur le site de « La Bezeix » mais nous n’avons pas eu de réponse concernant la consommation. Pouvez-vous nous indiquer le coût prévisionnel et les modalités de prise en charge.

Pour M SERIN, tout est clair, les compteurs sont au nom de la société organisatrice.

 

Sécurité FREE WHEELS :

L’installation du QG sécurité au Collège de Bellime va générer des frais, pouvez vous nous confirmer que l’ensemble de ces frais sera pris en charge par la société organisatrice ?  

La municipalité s’est défendue d’avoir participé à une quelconque réunion pouvant l’engager. 

 

Commission communale des impôts directs :

Depuis le conseil municipal du 23 avril 2009, nous n’avons toujours pas eu le retour des nouvelles nominations. Où en est la régularisation ?

La régularisation, sur les bases de la liste proposée il y a plus d’un an devrait être effective …mais risque de devenir caduque avec l’entrée de Pierre Fonlupt au conseil municipal.

 

Sécurité :

Dans certaines rues, le marquage au sol est totalement effacé. Avez-vous défini un planning d’intervention ?

Cette année, le marquage au sol ne sera pas  refait au prétexte que le plan de circulation va subir des modifications ! Encore un service à l’usager qui n’est pas rendu et où l’évènementiel (Free Wheels) prime sur la sécurité.

 En conclusion, et à partir de décisions  concrètes on doit reconnaître à notre municipalité de droite une certaine cohérence dans ses décisions :

Doublement des indemnités.

Augmentation des impôts.

Intérêts privés au détriment de l’intérêt général.

Diminution des Services à la population.

 

Nous terminerons cependant sur une note positive car nous avons appris, avec plaisir, que notre idée de réaliser un bâtiment multi fonctions en synergie avec la maison de retraite a été reprise par M. SERIN. A suivre !

 

BONNES VACANCES A TOUS.

 

 

 

 

Publié dans Mandat JN. Serin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

anonyme 04/08/2010 15:27


Pourquoi avez vous finalement voté pour la vente de la parcelle av jean jaures


Unis pour Courpière 05/08/2010 22:16



Vous faites certainement référence au compte rendu du CM paru dans le bulletin municipal où l’on faisait état d’un vote à l’unanimité.
Il s’agissait en fait d’une erreur et un rectificatif a été apporté dans le bulletin suivant. La majorité a par contre refusé de préciser que la vente a été faite à M LORENZINI. Doit on en
déduire que l’on souhaite des remerciements discrets ?