ACTIVITE "FORME ET SANTE"

Publié le par Unis pour Courpière

Quelques précisions...en attente de publication !

 

 

Le bulletin municipal est un bon support de communication. La nouvelle majorité l’a bien compris et n’a pas hésité à l’utiliser pour faire passer son message relatif à la salle de musculation.

Cette démarche, n’est en soi pas critiquable si elle sert à alimenter le débat et c’est dans ce cadre que nous avons souhaité que les précisions « d’Unis pour Courpière » (ci-après) soient publiées.

Nous avons donc adressé un courrier à Monsieur le Maire en informant Monsieur le Sous-préfet. Cette publication prévue par le règlement intérieur nous semblait être une simple formalité mais notre demande a, en fait, été perçue comme « un crime de lèse majesté ».

Les arguments, non fondés (arbitrage Sous-préfet, règlement intérieur…), utilisés dans leur réponse montrent une fois encore que tout le monde n’a pas la même conception de la démocratie.     

 

 

Précisions de l’opposition :

   

Suite à des discussions préalables à la création d’une activité « forme et santé » à l’espace Coubertin il a été décidé que la Mairie la gèrerait directement  tant les contraintes réglementaires et financières étaient importantes. Après une  période « découverte » mise en place pour tester, en particulier, les différentes plages horaires, il nous paraissait important de conserver cette organisation au moins une année pour faire connaître et développer cette activité et permettre aux Courpièrois qui la pratiquaient en dehors de la commune d’y revenir. Dans ce contexte, nous avons toujours été disponibles, en particulier cet été, pour préparer la rentrée de septembre avec l’objectif d’optimiser et de permettre l’accès au plus grand nombre.

Quant à vouloir comparer et opposer les différents clubs sportifs, c’est ignorer la spécificité  de l’activité « forme et santé » dont les équipements et les 26h50 d’encadrement peuvent bénéficier à l’ensemble des clubs et à toutes les générations de Courpièrois. Cette complémentarité utilisée, par exemple, par les stagiaires du judo a  été soulignée récemment dans un article de presse.  

S’il est évident que l’équilibre financier doit être recherché, cette activité s’inscrit dans le cadre des équipements structurants de la ville comme la piscine ou le cinéma et pour nous, dans un équipement public, les Courpièrois ne doivent pas être considérés comme des « clients » mais comme des usagers.

 

 

                                                                                                                              

Publié dans Mandat P. Payre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DUMU 16/03/2009 16:02

que de bien tristes réponses et précisions concernant cette salle de musculation qui n'avait aucune raison d'être .alors qu'il aurait fallut s'attacher à conserver les emplois autres que les fonctionnaires et alors que les entreprises ferment toutes les unes après les autres,quelle utilité pour cette salle???.