Foire aux questions

Publié le par Unis pour Courpière

Posez nous des questions, nous y répondrons dès que possible.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bla bla 03/01/2013 20:51

La feuille de choux est de retour mais 2013 commence très fort !Quand on a rien à dire pourquoi ne pas meubler avec des données INSEE mais encore faut il recopier correctement les définitions.
Qu'est-ce que c'est que ce bricolage ?

Unis pour Courpière 04/01/2013 23:29



Les chiffres publiés sont exacts mais vous avez raison la définition de “la
Population comptée à part” est erronée, plusieurs phrases ont été mélangées.


La définition conforme au décret du n°2003-485 est la suivante :


La population comptée à part comprend certaines personnes dont la résidence habituelle (au sens du
décret) est dans une autre commune mais qui ont conservé une résidence sur le
territoire de la commune :



1. Les mineurs dont la résidence familiale est dans une autre commune mais qui résident, du fait de leurs études, dans la commune.
2. Les personnes ayant une résidence familiale sur le territoire de la commune et résidant dans une communauté d'une autre commune, dès lors que la communauté relève de l'une des catégories suivantes :
- services de moyen ou de long séjour des établissements publics ou privés de santé, établissements sociaux de moyen ou de long séjour, maisons de retraite, foyers et résidences sociales ;
- communautés religieuses ;
- casernes ou établissements militaires.3. Les personnes majeures âgées de moins de 25 ans ayant leur résidence familiale sur le territoire de la commune et qui résident dans une
autre commune pour leurs études.
4. Les personnes sans domicile fixe rattachées à la commune au sens de la loi du 3 janvier 1969 et non recensées dans la commune.



Une internaute courpiéroise assez frustrée 23/12/2012 19:04

En parlant de la feuille de chou, il faudrait pouvoir la voir. La fin du XXème nous a apporté un outil de communication formidable, qui se nomme internet et qui s'avère pratique, rapide et peu
coûteux pour s'informer des manifestations du week-end. Malheureusement une fois sur deux, le bulletin n'apparait pas sur le site de la mairie ou en début de semaine suivante, ce qui ne sert à
rien, puisque le week-end est passé avec toutes les manifestations intéressantes à connaître. Cette semaine, je cherche encore en vain cette "e-feuille de chou".
Pour une municipalité qui se vante de gérer Courpière de manière raisonnée, c'est quand même dommage de faillir sur ce point en oubliant si souvent de mettre en ligne le bulletin.
Pouvez-vous leur rappeler que des Courpiérois, sûrement plus modernes qu'eux (ou plus intéressés par la vie de Courpière), aiment trouver le bulletin sur Internet TOUTES les semaines et apprécient
d'éviter le gaspillage sur papier.

Profil_Supprimé 19/12/2012 13:25

Bonjour à tous, la liste des commerçants Courpièrois n'est pas à jour depuis 5 ans maintenant. Il y a peu la feuille de chou parlait de 'centre commerçant dynamisé' (en balayant par là même les
commerçants 'hors centre ville' (sympa). Faudrait peut-être commencer par cette mise à jour, non ? Ahh mais c'est vrai, seule la boulangerie a déjà vu le Maire. Les autres commerçants attendent
toujours cette attitude de vrai élu de commune qui viendrait au moins une fois au contact de l'économie locale... C'est plus rentable de se montrer à Coubertin : y'a plus de votants au m² que dans
un magasin de ville....

démocratie low cost 05/10/2012 08:54

je viens de lire le "compte rendu" du dernier conseil municipal. La moitié des points à l'ordre du jour n'est pas détaillée (décision modificatives,...). Aucune motivation, pas de questions
diverses et tout particulièrement celles d'unis pour courpière. De qui se moque t'on? Ne pouvez vous pas intervenir pour imposer une plus grande transparence dans la gestion municipale. On fait un
ersatz de compte rendu clair comme un jus de chique et on se fout de la gueule des Courpièrois (ils ont pas besoin de savoir...). Si eux ne veulent pas transmettez nous un compte rendu digne de ce
nom sur votre site.
Merci d'avance

Unis pour Courpière 06/10/2012 08:39



Vous posez un réel problème. Nous avons obtenu que les votes soient nominatifs
mais  le compte rendu publié par la Mairie n'est effectivement pas satisfaisant.  "Unis pour
Courpière" devra trouver une solution et être plus réactif. Cordialement.



Agora2 01/10/2012 12:01

Encore une boulette d'IMMOBILIX, l'élu référant. A l'évidence il n'a pas pris la dimension du problème , mais peut être était il encore en vacances ?

Mourir de rire 29/09/2012 08:31

La feuille de choux l'annonce, voilà maintenant l'éclairage public raisonné ! Le ridicule ne tue pas. Apres avoir installé cet été des lampadaires en surnombre pour illuminer le chemin Coubertin la
mairie fait maintenant une campagne pour sensibiliser le public aux économies d'énergie. Ne devrait on pas commencer par former les élus et les sensibiliser aux économies de l'argent public ?
Combien a couté cet éclairage ? Qui a pris cette décision ?

Unis pour Courpière 29/09/2012 22:25



Pour des raisons de sécurité évidentes,
nous avions, nous mêmes, demandé que le chemin piétonnier qui relie l'avenue Pierre de Coubertin et la rue Antoine Gardette soit éclairé. C'est un investissement de 28 000€ dont la moitié a été
pris en charge par la commune. Ce projet, sous l'angle financier,  nous a été proposé au conseil municipal du 3 avril et a été voté à l'unanimité.
Concernant l'aspect technique, il ne nous a jamais  été présenté et une fois de plus, les élus de l'opposition ont été mis devant le fait accompli.
Vous avez raison sur un point, nous avons constaté, aussi, que  les lampadaires sont en surnombre et objectivement on aurait pu les limiter à 5
(sur 8) et économiser ainsi au moins 10 000€. Une meilleure répartition aurait d'autre part permis de les implanter entre les arbres et non aux pieds des arbres.



TOM 04/05/2012 00:31

Je n'ai jamais dit que je ne reviendrais pas, j'ai juste dit pas pour cet événement et qu'il va me manquer....

Moi je vous donne mon avis de spectateur de ce que j'ai vécu chez vous, vous pouvez le prendre comme vous voulez....

Vous demandez des comptes à la municipalité et c'est normal, mais elle s'est fait avoir comme vous et je pense qu'elle aurait préféré se passer de cette déconvenue.

Quand aux chiffres que vous annoncez, ils me semblent un peu arbitraires.

On ne peut pas imputer l'integralité du montant du dépot de bilan aux seuls Coupièrois puisque beaucoup des gens non payés sont des entreprises privées et de plus, pas forcément sur la commune de
Coupière.

C'est pas trés impartial, ni objectif de soutenir cette théorie.

Les frais engagés par la municipalité font partie des frais de fonctionnement dés qu'une municipalité organise un événement d'ampleur.

Hors l'événement a bien eu lieu et si on veut vraiment parler de ce genre de frais il faudrait additionner TOUS les événements qui auront lieu dans l'année en faire le total et diviser par le
nombre d'habitant mais ça n'a plus de sens....si on ne veut pas de frais....on organise rien!

Critiquer pour construire sur l'expérience aquise et ne pas se faire repièger comme dans le cas présent, je comprend. Mais critiquer juste pour démollir et se payer la tete de quelqu'un je trouve
ça un peu triste et contre productif.


certains propos, au dessus me paraissent d'ailleurs trés limite.

Moi je ne fais que vous amener un regard extérieur et vous confirme que le Freewheels a laissé une image trés positive par rapport à votre commune. Sans pour autant occulter le fait qu'elle a été
victime d'une "trahison"......mais comme Cunlhat, personne ne va associer votre ville à un repaire de brigands, les gens sont suffisament intelligents pour faire la part des choses.

Il y a des tas de leçons à tirer de cette expériences pour pouvoir faire des choses encore plus belles. Autant en profiter...

tom pouce 03/05/2012 09:43

Souvenirs, souvenirs ! Avec les 700.000€ du dépôt de bilan de la société free wheels pompés sur l'économie locale (155€ par Courpièrois) les 200.000€ dépensés par la commune sur les deux éditions
(70.000€ avoués pour l'instant) soit 45€ par Courpièrois soit un total de près de 200€ par Courpièrois, Il A coûté cher votre bon souvenir d'une contrée pour laquelle vous n'y remettrez plus les
pieds (dixit vos propos). Tout compte fait on aurait du réserver le Zénith de Paris et inviter les parisiens à un concert magique avec COCKER et pourquoi pas jhonny (frais de déplacement de Suisse
compris). Ca nous aurait coûté moins cher! Vous en faites pas on va profiter de l'Elan du scandale pour virer les coupables.

TOM 02/05/2012 16:46

Le Freewheels aura été une formidable manifestation qui m'a fait découvrir votre village et votre belle région.
Comme beaucoup je vais le regretter. Je l'ai déjà dit, je ne suis pas biker et c'est juste l'amour de la moto et de la manifestation qui m'a amené avec toute ma famille à Courpière.
Javais jamais vu joe Cocker, ni Paul Personne sur scène, j'en suis encore tout retourné...
Evidement, les hells ont mis la clé sous la porte quand ils ont vu qu'ils boucleraient pas le budget, ça, je ne cautionne pas, je dirige une société artisanale et je sais ce que ça représente un
non paiement de ses services.
C'était prévisible? Sans doute un peu!
L'aspect politique de cet infortune vous appartient, je n'ai pas à me meler des débats. Certains on bouffé du fric mais d'autres ont touché le Jackpot dans ce week end et il faut aussi remettre les
aspects positifs dans la balance et les retours d'impots sur certains chiffres d'affaires.
La petite balade à Courpière va me manquer sincèrement cette année.

Le Freewheels, vous en parlerez encore longtemps et beaucoup avec nostalgie parce que c'était quand même un sacré truc.....

Cunlhat a vécu à peu prés le même truc mais des années aprés, les motards vont toujours y faire des pélerinages en souvenir....

Le Freewheels à mis l'éclairage sur votre ville, maintenant on vous situe sur une carte, profitez de cette opportunité pour surfer sur la vague et lancer des projets ambitieux...



Bonne continuation à vous.

Agora 26/03/2012 17:49

Bonjour, vous aviez annoncé votre réunion et j'ai lu un article dans la montagne concernant votre nouvelle association. Je pense que plusieurs personnes auraient pu être intéressées si nous avions
connu un peu plus le thème, le sujet de la rencontre. Mais la ligne parue dans la feuille de chou de courpière ne donnait aucune explication. Comme nous ne prenons pas le journal tous les jours,
peut-être est-ce paru dans La Montagne avec plus d'explications mais nous ne l'avons pas lu. Pensez-vous faire un compte rendu sur votre blog et nous en dire un peu plus ? Avez-vous prévu une autre
date de rencontre ?
Merci de vos réponses.

Unis pour Courpière 21/04/2012 17:51




Bonjour,


Le thème
de notre réunion a bien été annoncé sur le blog mais pour toucher plus de monde nous avions effectivement demandé une publication sur la "feuille de choux" mais seule la date a été annoncée.
Cette anomalie a fait l'objet d'une question au dernier Conseil municipal et la réponse figure dans le compte rendu ci-contre. Vous trouverez également, ci-contre, l'article de "La Montagne" qui
fait état des différents thèmes abordés lors de cette rencontre.


Une
prochaine réunion est prévue le 29 juin où les
élus Unis pour Courpière vous rendront compte de leur activité et où les deux groupes de travail, désignés lors de la précédente réunion, vous feront part de leurs réflexions avant d'échanger sur
les prochaines actions à définir.


Nous
avons également retenu la date du 8 juillet pour
notre traditionnel pique-nique où
nous  nous retrouverons pour un moment de convivialité. 


 
 

 



Agora 16/03/2012 18:19

"Je laverai plus blanc que blanc" C'était à peu près le discours tenu par le futur 1er adjoint M Serin lors des municipales 2008. Ou encore "moi, expert-comptable, j'ai l'habitude, j'ai traité des
dossiers économiques... avec les plus grandes entreprises, grands groupes et grâce à mon relationnel, j'ai la possibilité de les faire venir à Courpière... Et je créerai de l'emploi..." etc...
4 ans après rien ! Paroles, paroles, paroles...
Avec le petit oiseau, Courpière allait devenir un tel pôle attractif industriel, marchand... que tous allaient trouver un emploi ou presque... C'est le "presque" qu'il faut retenir
aujourd'hui...
Beaucoup ont cru naïvement à ses promesses et sont les premiers à en subir les conséquences comme "les jardiniers" cités dans le message écrit par "injustice". Ils doivent être d'autant plus amers
de cette situation, que jusqu'à une récente période, ils jouaient les "groupies" du petit oiseau...
Hélas pour eux, 2 indices auraient dû les rendre méfiants :
- la couleur jaune du serin qui symbolise l'inconstance, la trahison et plus familièrement la couleur des c-c-s ;
- le plumage du serin qui à l'automne perd tout son éclat...
Quant à ceux qui ne s'étaient pas laissés prendre ni au plumage, ni au ramage du petit oiseau, au quotidien ils vivent et constatent l'inconstance (je fais, je ne fais pas, je peux, je ne peux pas,
j'avais les sous mais je les ai tous dépensés.... ), la trahison (allez, ouste du balai Mr le maire, tête de liste, la place elle est pour moi et puis les courpiérois, ils sont tellement faciles à
berner!!!) Mais crédules ou pas, aujourd'hui ils sont tous déçus et c-c-s !

injustice 15/03/2012 02:09

l'avenir de notre ville !!! c'est très important pour mr serin car comme il le dit souvent il veut et feras tous pour conservé les usine ,les commerçants et les artisan sur courpiere , il nous a
également dit qu'il s'impliquerait a amélioré et a aider les nouvelle création d'entreprise sur courpiere . alors pourquoi il fait le contraire.....des locaux qui se vide dans le centre ville (
casino , ancien magasin de chez mr agenon et mr villeneuve non repris ) pourquoi car le centre bourg se meurt a petit feu que fait se mr pour refaire vivre courpiere rien!!! au contraire il annonce
vouloir refaire une place qui apparemment ne se feras plus ou qui est encore décalé dans son programme . il ne faut pas oublier que celas a fait reculé toute implantation de commerce car les
travaux sur plusieurs mois sont une perte de chiffre d'affaire importante surtout lorsque l'on voie le temps qu'il a fallu pour la rue morin fournioux qui a ete mal refaite et pour causse elle est
en train de se détérioré et de plus mr serin ose dire qu'il ne peut rien faire contre l'entreprise car elle n'a pas de décennal bizarre pour une entreprise de travaux publique . si se n'est pas le
cas il faudrait qu'il nous explique pourquoi il ne peut rien faire...
courpiere est entrain de devenir une ville morte et pour pas quelle reste sans vie il prefere organisé un rassemblement de moto que d'aider les nouvelle entreprise a s'installer sur courpiere.
Exemple : prenom l'affaire de mr et mme osorio qui apres un accord durement menait de 8 mois avec mr pocris et voulant faire 4 embauches et des personnes de la commune en particulier, se trouve
devant une impasse d'une ouverture sous un chapiteau au lieu d'ouvrir dans les locaux suite a de nombreux souci administrative , alors que fait mr le maire pour les aider dans les démarche
administrative ( rien ) , et encore veut il vraiment que sa ville se développe !!! il est bien capable de trouver une faille pour ne pas accepter et de leur compliqué un peut plus leur ouverture
prevue fin mars .............
il n'a pas pris egalement partit des 3 personnes dont un sous traitent pour le groupe michelin a integre dans les locaux non utilisé anciennement l'usine francoise de france.et oui apres il va dire
a qui bon veut l'entendre je veut faire de l'emploie a courpiere . mais comment si les entreprise ne peut si installé......

DELPOSEN M 25/02/2012 09:21

Je n'ai pas la certitude que le demantelement ou non d'une cheminee vestige d'un passe glorieux de notre commune puisse ramener un dynamisme economique perdu depuis longtemps.Il serait temps que
nous puissions travailler à reconstruire un modele de ville dans laquelle chacun pourrait y trouver un interet afin d'aprecier ce cadre de vie,loin des querelles de clocher!.Je ne peux que
remercier M. Clairet de ces remarques fortes constructives pour l'avenir et ne peut que regretter que tout cela avait ete imagine et non construit à ce jour.Il y a des choses qui ne peuvent que
s'ameliorer sur le long terme si l'on sait tenir un cap dans l'interet de tous les citoyens C'est pourquoi il serait bien que l'on puisse en debattre ensemble le 17 mars 10h30 Espace Coubertin

Unis pour Courpière 25/02/2012 17:13



Sujet effectivement très intéressant qui s’inscrit parfaitement dans le cadre du moment de réflexion, sur l’avenir de
notre ville, organisé par l’association “Unis pour Courpière”.


Pour en discuter, rendez vous donc le samedi 17 mars à 10h30 à la salle de réunion de l’espace
Coubertin.



HALTE A LA PLOUTOCRATIE 20/02/2012 17:28

eh pourquoi pas ? Il faut y penser dès maintenant pour retrouver un Courpière fort !!!

H. Clairet 16/02/2012 17:59

A 'attention de M. Anonyme, auteur du commentaire n°47.
Votre Maire avait promis le rayonnement de Courpière à un haut niveau via les divers médias d'envergure, ses vœux continuent d'être exaucés : pas plus tard que le 6 février 2012 sous le
titre : « Ces mafias qui prospèrent en France » un grand quotidien, propriété du Groupe Dassaut, reconnu pour être très proche de la mouvance politique actuellement au pouvoir (à
l'origine donc des diverses autorisations ayant permis le « free wheels ») évoque « des bruyants rassemblements de folkloriques durs à cuire aux activités criminelles
méconnues », notamment à Courpière (Puy de Dôme précise l'article.) lors des Free Wheels...
C'est le serpent qui se mord a queue !
Pour prétendre que cette manifestation, dont vous ignorez en effet le coût réel pour les courpierois parce que non communiqué dans son intégralité (ou en partie dissimulé  par des responsables
ignorant superbement le tort causé aux entreprises par une faillite que la justice s'attachera à qualifier), soit une « bonne chose », il vaut mieux, en effet, rester
« Anonyme ».
Et s'en tenir à la décision du tribunal qui a jugé opportune l'éviction d'affairistes peu, (ou très!) avertis !
Ces mêmes affairistes qui reprochent par ailleurs à la commune une certaine concurrence (à la place d'un « vrai partenariat »), laquelle, liée à « d'inexactes prévisions météo »
expliquerait, selon eux, l'énorme trou déclaré.
Un « trou » qui semble avoir toujours existé, mais était appelé subvention (200.000 francs) du Conseil général à Cunlhat, (hé oui, dans la « manne financière qui
 innondait » la région il y avait un peu de vos impôts!) organisé à l'époque par la société Red and White, l’événement avait cessé dés la décision du même Conseil général de suspendre ses
subsides, on notera pourtant un redressement fiscal de 700.000 francs infligés aux organisateurs en 1996, cherchez l'erreur...
Vos élus municipaux, aux manettes depuis quatre ans et dont le mandat expire dans deux ans, à part cette louche coopération, n'ont mené aucun projet digne de ce nom, ni même tenté de bonifier
l'existant : ainsi pour la saison estivale à venir, le « train de la découverte » ne partira pas de Courpière mais d'Ambert, la sécurité des circulations (élagage le long des voies)
n'étant pas assurée. Il est vrai que la gare courpieroise, pourtant tête de ligne, qu'un mini-lifting aurait pu rendre accueillante (ça aurait coûté beaucoup moins cher que les poteaux de la Bezeix
et pas défiguré le paysage à proximité d'Auteribe à l'heure où l'on demande des efforts aux collectivités pour l'enfouissement des réseaux !) n'engage pas à prendre le train ! Autre
exemple : le Lac d'Aubusson qui génère pendant la saison un important transit par Courpière où rien n'est fait, dans le bourg, pour inciter à une halte... Ni sur place (au lac) pour tenter de
sédentariser les vacanciers ou touristes qui sont pourtant unanimes à vanter les atouts de la région.
Une bonne chose le free wheels, oui, dans le sens ou il souligne dramatiquement la courte vue et l'amateurisme de certains de vos élus ! Une gestion arraisonnée et déraisonnable qui donne à
l’extérieur l'image d'une gabegie et c'est fort dommage pour votre ville.

Mme anonyme 15/02/2012 14:42

Excusez moi, mais j'ai écrit ce message dans le but de lancer un débat. Comment avez vous été informe que la grande cheminée a été vendue ? Elle n'appartenait pas a la station toute proche ?
Autre sujet, a destination du webmaster : est ce qu'un projet de rénovation de cet emblème de Courpiere a t-il déjà été étudie ou proposer ?
Merci au webmaster de m'avoir permi de publier ce message ou j'expose des idées contraires a celles de ce blog.

Unis pour Courpière 15/02/2012 21:18



Madame,
La cheminée appartient bien à la famille de M.Lorenzini puisque M.SERIN lui a revendu la parcelle stratégique que notre municipalité avait préemptée pour un projet de mise en valeur de l'entrée
de Courpière. L'intérêt particulier l'a emporté sur l'intérêt général certainement en remerciements des banderoles posées  à l'époque. Cela est
d'autant plus détestable que M.Lorenzini s'était engagé devant le sous/préfet à mettre en conformité ses cuves de carburant spécial et de régulariser la situation de son logement aménagé dans
l'ancienne usine sans autorisation. Qu'en est il aujourd'hui ?


Dans le cadre de ce projet d'aménagement, nous avions effectivement inclus la
réflexion sur cette cheminée emblématique que M.SERIN aurait demandé à M. LORENZINI d'abattre. Les électeurs ne nous ont pas permis d'aller plus loin. Dont acte !


Elus Unis pour Courpière 



HALTE A LA PLOUTOCRATIE 15/02/2012 09:27

OUAIS Mr ou Mme anonymous, il faut vous pincer pour que vous soyez convaincu du bien fondé du Fric Wheels. Remarquez si la municipalité jouait la transparence on connaitrait les vrais chiffres.Pour
le SAPIN, vous proposez donc qu'il soit planté sur la cheminée qui vient d'être cédée à un privé par la commune alors qu'elle représente un péril imminent ?

anonyme 10/02/2012 18:13

Personnelement, je suis convaincu que le Free-Wheels est une bonne chose, et je pense que tout ces chiffres ( qui ne sont jamais les mêmes au paasage ) sont faux. Au sujet de l'arbre de Noël, je
vous promet qu'il ne changera pas de mains en 2014 , si c'est le cas, je conseille de le planter devant une station service connu des Courpierois, situe avenue Jean Jaures ...

agora 09/02/2012 12:04

Tout à fait d'accord pour ne pas faire d'attaques personnelles, surtout concernant les fonctionnaires et leurs droit de réserve... à condition que les mêmes fonctionnaires respectent réellement ce
droit de réserve, et soient conscients de leur place d'agents de la fonction publique, et non pas décideurs à la place des élus, des présidents d'associations, etc.... Vous demandez ce que fait le
monde associatif par rapport à la débauche Free Fric.... et bien il y a les associations qui ont suivi, qui se sont fédérées en une seule association pour participer au grans show Free Fric et puis
il y a celles qui ont refusé de participer car en désaccord avec l'idéologie Free Fric. Peut-être faudrait-il demander aux associations qui se sont fait "berner" lors des 2 show de défiler avec
banderole devant la mairie afin de réclamer le fric dont elles auraient pu bénéficier plus amplement ? Peut-être serait-il bon de savoir si le CAT qui est intervenu pour nettoyer les champs après
la manifestation, a enfin été payé de la 1ère année, de la 2ème année ?
Peut-être serait-il bon de se poser la question si un agent de la collectivité, cadre A, de plus en charge des associations, a bien tenu son rôle de vigilence, de responsable des deniers de la
commune, afin d'alerter les élus pour les informer des risques, des dépenses que pouvait engendrer le Free Fric ?
Pas d'atteintes personnelles mais des questions légitimes quant à savoir qui fait quoi, qui doit faire quoi ? Et ce mélange des genres entre agents de la collectivité qui outrepassent leurs
missions, et élus qui laissent faire, n'est jamais bon pour les collectivités.

le père Noël bis 08/02/2012 09:25

Autant pour moi, pour le sapin de noël de la mairie qui serait une tradition chrétienne.l'origine est bien chrétienne sous l'ancien régime symbolisant Adam et Eve. Mais en fait, j'ai lu récemment
que la tradition du Sapin de Noël devant les mairies est intervenue après la deuxième guerre mondiale, résurgence des arbres de la liberté sous la Révolution mais pour marquer le retour de la paix
et l'amitié entre les peuples.
Comme quoi, quand t'es réac , tu l'es même inconsciemment.
Eh, bien vivement en 2014 car on replantera ce Sapin de Noël symbole de la paix et de l'amitié entre les peuples et on fera danser la carmagnole aux Guéantistes de tous poils.

halte à la ploutocratie 08/02/2012 09:12

les attaques personnelles fieleuses c'est pas bon et ça sent mauvais. D'autant plus, lorsqu'elles concernent des fonctionnaires soumis à l'obligation de réserve et qui ne peuvent répondre. Il faut
plutôt s'attaquer aux décideurs, les putschistes ploutocrates qui ont travesti le suffrage universel et qui prennent la politique pour un service à leur personne et font le dos rond depuis le dépôt
de bilan du Fric Wheels. C'est quand qu'ils doivent rendre des comptes ceux la !le mutisme des courpièrois et du mouvement associatif local me sidère. C'est quand même 700000€ qui ont été
ponctionné sur l'économie locale et les finances locales. 155€ par Courpièrois et on la ferme ?

Agora 02/02/2012 12:54

Perplexe.... Edifiant, d'où l'on comprend mieux pourquoi le responsable des Ateliers Municipaux avait à coeur (et à finances ????) de faire venir les Free Fric à Courpière, il avait déjà la moitié
de l'armée mexicaine, gratuite, à mettre à disposition.... Et pendant ce temps là l'embellissement de la ville, le fleurissement, le nettoyage a laisser à désirer.... Quant à la directrice générale
adjointe, pour justifier de son occupation, il fallait bien lui laisser l'entretien des locaux.... (mais je vous rassure ce n'est pas elle qui prend le balai) mais est-ce que cela justifie un poste
de cadre A de la fonction publique ? Surtout pour une commune comme Courpière..... quel débauche de moyens mais avons-nous les moyens ? au dire de monsieur le maire, et au vu de tous les projets
qui ne peuvent pas se faire, apparemment non.

Unis pour Courpière 15/02/2012 21:31



L’organigramme général des
services municipaux de Courpière et la mission de chaque agent sont de la seule responsabilité du Maire.



Larbin 27/01/2012 23:15

Perplexe oui, beaucoup de chefs et en plus 2 directrices, véritable armée mexicaine !

Le Père Fouettard 27/01/2012 09:13

Merci pour votre rapidité ! Et pour cet organigramme qui me laisse perplexe. Je constate qu'une personne (M. Gael Degrutere)est en charge des Ressources Humaines. Il faudrait peut-être s'adresser
directement à lui, qui sait, et en profiter pour demander des 'comptes' puisqu'aussi en charge des finances...
Tiens... Est-ce le même qui bénéficie d'une prime de 700€ à Vollore-Montagne (CR séance VMtgne du 20 Janvier 2012) au titre de prime de 'jeune ménage' ?

Unis pour Courpière 15/02/2012 21:29




Le responsable des finances ne fait qu’appliquer les directives du Maire, on ne doit donc pas se tromper de cible et, pour nous, les “comptes” sont à demander aux élus. Le deuxième aspect de
votre question ne concerne pas la gestion de la commune, il ne nous appartient donc pas de commenter les décisions du Conseil municipal de Vollore-Montagne.



Le Père Fouettard 27/01/2012 00:47

Question : nous voyons toujours dans les bulletins "création d'un poste de blablabla..."
Est-il mis à disposition des citoyens/contribuables un organigramme qui comptabilise la "main d'oeuvre" de la Mairie de Courpière, et ce par branche ? Merci

Unis pour Courpière 27/01/2012 06:09



L’organigramme de
l’administration est publié sur le site de la ville, vous pouvez le consulter ici. C'est malheureusement un document qui n'est pas à
jour et incomplet dans la mesure où les postes pourvus ne correspondent pas forcément aux postes ouverts. Nous avions en particulier souhaité connaître le grade de chaque agent et demandé de
fermer tout poste laissé vacant, par exemple, suite à un avancement. Comme vous, nous avons en effet constaté que la solution de facilité consistait à créer des postes sans jamais en
supprimer.



Le père fouettard 27/01/2012 00:39

Cher Père Noel, d'accord avec vous pour les gens de la maison blanche mais attention, le sapin de noel n'est en aucun cas une tradition chrétienne. C'est un rite païen christianisé. Amen.

HALTE A LA PLOUTOCRATIE 13/12/2011 08:55

Du clientélisme. Ah qu'elles sont jolies les illuminations nouvelles tout particulièrement du côté de la ZAC DE LA GARE. Au moins un quartier qui n'est pas oublié !!!
Eh la petite maison dans la prairie sur la Place de la Libération spécialement installée pour le LYONS CLUB DE THIERS pour la Vente des sapins ! On fait toujours plaisir à ceux qui nous sont
proches.Les autres (la majorité) payeront la gabegie du Fric Wheels.

halte à la ploutocratie 30/11/2011 08:42

FRIC WHEELS : ON EN PREND PLEIN LA GUEULE MAIS ON CONTINUE!
DOS ROND, SILENCE RADIO ET BOULE QUIES, LES ELUS UMP DE COURPIERE ON L'AIR D'IGNORER QUE LE FRIC WHEELS GLISSE LENTEMENT VERS LA JUSTICE. LA PROPAGANDE DE LA PRAVDA NE POURRA RIEN CHANGER.

Unis pour Courpière 05/12/2011 21:33



Comme vous et comme beaucoup d'autres
élus ou de citoyens, nous avons été particulièrement choqués par la légèreté et l'irresponsabilité avec lesquelles M. SERIN parle d'une possible reprise de cette manifestation. En effet, comment
un expert-comptable de profession peut il évoquer une telle possibilité alors que plusieurs dizaines d'entreprises, de commerces et de collectivités attendent le remboursement de près de 700 000
euros? Au prochain conseil municipal, nous aurons l'occasion, une nouvelle fois, de demander toute la transparence à ce sujet et sur les dépenses engagées par la commune en achats, en locations
et en mise à disposition du personnel.


 Nous vous tiendrons au
courant.



citoyen ???? 12/11/2011 11:34


Bonjour,
J'ai également reçue cette lettre en A/R me signifiant que j'avais 24h pour justifier de ma résidence dans la commune si je voulais ne pas être radiée des listes electorales.
A savoir que je n'ai jamais signifié un changement d'adresse on m'as dis (tennez vous bien...)qu'une commission dont on ne peu connaitre les membres...sic....a soupsonné que...resic...à suposé que
je ne résidais plus sur la commune.
Ha bon et de quel droit!
Je me demande dans quel monde nous vivons quand des inconnus se rassemblent et soupsonnent et supposent que....
A bon entendeurs c'est une situation à méditer.


HALTE A LA PLOUTOCRATIE 08/11/2011 17:47


2ème mois de mutisme de la municipalité sur la liquidation de la Société du Fric wheels. Il faut mettre fin à la loi du silence. Voir le dernier numéro de la Voix du Pays de COURPIERE dans la
rubrique information du Blog


citoyen? 30/10/2011 11:52


Bonjour,
La pêche au voix a déjà commencé du coté de la majorité. En effet, j'ai reçu dans la semaine un courrier en recommandé m'informant que j'étais radié des listes électorales car je n'habitais plus
sur la commune. Hors j'ai de la propriété bâtie et non bâtie sur la commune et je paye la taxe foncière sur la commune. Je trouve le procédé très expéditif. J'ai dû me justifier à la mairie muni de
ma feuille d'imposition pour espérer voter l'année prochaine.
J'avais seulement 24h pour le faire, dixit le courrier reçu.
Je compte sur vous pour dénoncer ces abus, car je pense que je ne dois pas être le seul dans cette situation. Au besoin, je peux vous fournir une copie de cette lettre que je n'ai vraiment pas
apprécié en tant que contribuable. Merci d'avance.


Agora 16/09/2011 09:32


Bonjour, Merci pour votre vigilance et vos interrogations pertinentes. Encore une fois vous aviez raison d'être pertinents dans vos interrogations surtout après l'annonce hier dans la presse et au
journal télévisé de la "mise en faillite du Free Wheels".... Ce que Monsieur le Maire n'a pas dit c'est "quel est le trou laissé par les "Angels" à la commune de Courpière ?" dans sa prestation
plus qu'embarassée devant les caméras. Certains disaient Monsieur le Maire "grand expert des finances" (expertise qui s'effrite, s'effrite...); à lire la "feuille de choux" municipale certains
pouvaient le penser "grand mobilisateur" (pensez-donc réunion avec le préfet en personne, les brigades de gendarmerie, et tous les partenaires associés à la venue du Free Wheels..) hier nous avons
pu constater que ce n'était pas un "grand communiquant" ni devant les caméras, ni en coulisse d'ailleurs....
Après l'éboulement des remparts, la faillite du Freewheels va-t-elle servir de nouveau prétexte pour expliquer le manque de finances de la municipalité pour investir dans un projet d'envergure sur
la commune ? Mais si cela sert de prétexte il faudra des chiffres à l'appui et oh miracle ! nous aurons peut-être un peu de transparence quant au coût réel de cette manifestation pour les finances
de la commune...


agora 16/09/2011 08:51


bonjour,
pouvez-vous nous donner quelques infos sur la prise en compte dans notre bugdet communal de l'état de catastrophe naturelle suite à l'éboulement des ramparts ? Allons-nous enfin voir de vrais
projets ressortir des cartons où ils avaient été remisés au prétexte que l'éboulement allait obérer toutes nos capaciés d'investissement (entre autre). Quid de la restructuration de la place de la
libération ? question à poser en conseil municipal, SVP. merci d'avance


Unis pour Courpière 16/09/2011 21:38



Cette question a été évoquée
en commission mais le Maire n'a pas été en mesure de nous indiquer quel était l'impact de la  reconnaissance d'état de catastrophe naturelle sur les
finances de la Commune. Par précaution, il va proposer au prochain conseil de provisionner  50 000€ en complément des 34 000€ prévus au budget
principal.


Concernant les projets, le
sujet sera abordé également lundi dans le cadre des questions diverses que vous pouvez retrouver ci-contre.


Cordialement.



halte à la ploutocratie 07/09/2011 12:12


Ivre à COURPIERE, le bulletin municipal de rentrée montre une municipalité bien absente. La rentrée scolaire zappée alors que l'école primaire publique compte une classe en moins et que l'effectif
par classe au collège est de 30 élèves (voir sur le site le dernier numéro La Voix du Pays de COURPIERE). Aucun mot sur la reprise de l'activité municipale et de la vie associative locale. Aucun
bilan "cocorico" du FRIC WHEELS 2011 comme l'an dernier.Le bilan 2011 serait il pire que celui de l'an dernier?
Que se passe t'il ? La majorité s'effrite, se déchire ?
Ya t'il un pilote dans l'avion ?


budget 22/04/2011 09:30


Je viens de lire sur la Montagne les commentaires de la réunion du conseil municipal et à part votre opposition de principe vous ne semblez pas avoir beaucoup d'arguments.


Unis pour Courpière 22/04/2011 21:07



L'article de La Montagne, bel exemple d'objectivité !


 


S'il est vrai que les échanges ont été courtois et constructifs nous avons cependant motivé nos désaccords sur plusieurs points dont l'article, pour le moins
édulcoré, ne fait, bien sûr, pas état mais de plus donne des informations erronées :


Nous n'avons pas approuvé les comptes administratifs et nous avons demandé des vérifications pour le budget principal (utilisation de crédits non votés à hauteur de
42 500€) et des précisions concernant les mouvements financiers relatifs au Free-Wheels.


 


Les premières difficultés du Maire ne sont pas venues de la Place de la Libération mais de la Fiscalité :


BARGES Sylviane, BOUNILHAS Marielle, CHAMBADE Suzanne, COLLY Marion, DUVERT Daniel, MARTIN Guillaume (abstention), PAYRE Patrice, nous ont rejoint  pour refuser une nouvelle hausse de plus de 3.5 % de la fiscalité locale et cette délibération n'a été
adoptée qu'avec  1 voix de majorité.


 


Concernant le budget primitif, adopté par 15 voix sur 27, ce ne sont pas des diminutions de dépenses réelles
de fonctionnement qui ont été proposées mais une hausse de 11% (de 2 606 630€ CA 2010 à 2 899 398€ en 2011). Quand  aux recettes elles ont été volontairement minimisées avec, par exemple, la non prise en compte des subventions potentielles.


 


Les hausses de dépenses réelles d'exploitation des budgets de l'Eau et de  l'Assainissement respectivement de
35 et 41% ont été également dénoncées et les budgets adoptés par  seulement  16 voix sur 27.



contribuable inquiet 30/03/2011 17:37


Pourriez vous nous indiquer quelle est la plus value des intérêts qu'aura à supporter la commune, du fait que l'emprunt dont vous parliez dans un précédent compte rendu, n'ait pas été renégocié
lorsque les taux étaient les plus bas ( environ 2,5%) ?


Unis pour Courpière 02/04/2011 08:14



Le taux de 2.5% concerne les emprunts d'Etat
à 10 ans. L'emprunt de 450 000€ dont il est question a été souscrit fin 2008 à 4,74% pour une durée de 15 ans. En aout 2010 il aurait pu, objectivement, être renégocié autour de 3% et dans ce
cadre le manque à gagner pour la commune, défini par  logiciel, est de 70 000€. Ce résultat doit cependant être pondéré
car il faut tenir compte des intérêts déjà remboursées et des pénalités. A ce sujet et alors que les particuliers attachent une grande importance aux clauses de modifications d'un contrat
(remboursement, renégociation..) on comprend mal que M Serin, pourtant spécialiste de ces questions, ne se soit pas affranchi de ces contraintes.



halte à la Ploutocratie 25/03/2011 10:21


DEBAT D'ORIENTATION BUDGETAIRE, TRANSPARENCE, DEMOCRATIE ??
Les Courpièrois ont pu découvrir les grandes orientations budgétaires de la petite municipalité dans le bulletin IVRE A COURPIERE du n°12 : Une page rose saumonée vide ! comme le dit poisson dans
la DORE. Chapeau Bas la municipalité . On nous prend pour qui ? De plus, Le bail précaire est signé avec qui sur l'avenue de la Gare ? Les terrains vendus à CELTA c'est où sur la route de CLERMONT
et pour quoi faire?
Le prochain compte rendu faites le en braille ou codé, on comprendra mieux!!!
Il faut dire que le 1er magistrat de la ville doit avoir quelques problèmes pour présenter un bilan financier catastrophique depuis l'élection de son équipe qui ressemble aux finances publiques de
la Grèce.
La cigale ne chante plus ? le journal "La voix du Pays de COURPIERE" de fin 2010 signalait sur la base des comptes du ministère des finances "qu'en deux ans, les dépenses de fonctionnement de la
commune ont augmenté de +15,7% (pour quel bilan?) soit +400000€ alors que sous le mandat de Maurice ZELLNER elles n’avaient augmenté que de +3% en 7ans. Cette fuite en avant met la commune dans un
équilibre budgétaire périlleux .La capacité d’autofinancement net, servant à payer sur fonds propres les investissements est passée de 384000€ en 2007 à 39000€ en 2009 soit une chute de 87%.
L’endettement de la ville augmente avec une annuité de 150€ par habitant soit une hausse de +16,85% depuis fin 2007." Ils se présentaient comme des experts. Aucune annonce de la fiscalité pour
2011.Soyons vigilants !!!


voirie 08/10/2010 09:35


De l'enrobé au Bouchet...Monsieur ne se refuse rien !!


H. CLAIRET 27/09/2010 22:19


L’opposition au « free whells » n’est ni de gauche ni de droite (plutôt des deux à la fois ! Ceci-dit l’étiquette UMP a peut-être ouvert des portes, là s’arrête, pour nous, le parallèle avec la
politique.). La notoriété des « Hells » est avérée, dans le cas présent, c’est la démarche mêlant, ignorance et affairisme hasardeux de la municipalité qui est en cause. Cette manifestation n’a
rien apporté dans la durée au tissu économique, celui sensé faire vivre les courpierois plus de trois jours par an, elle est surtout tellement controversée que sa perennité en est mise en cause.
Courpière n’est pas Cunlhat. Le bilan commercial au regard des deniers publics engagés est très mitigé, et ceci pourtant sans subventionnement propre, et seuls les organisateurs avec les « bikers »
et le Maire de Courpière (suivi de quelques fidèles locaux avec, encore dans les yeux la fumée des « burns ») se déclarent satisfaits, pour certains, admettre le contraire serait de l’auto
flagellation !
Le montage cunlhatois comprenait une subvention départementale puisque les retombées dépassaient largement les limites de la commune, il eût été anormal que Cunlhat supporte à elle seule les frais
engendrés par cette manifestation, renommée, (et pour cause), mais peu eclectique !, c’est la fermeture du robinet à argent public et la pression politique qui ont décidé de l’arrêt du festival, à
ce titre c’est bien une notoriété établie qui a motivé la décision et non des soupçons. Le Maire, à l’époque, en expliquant qu’il n’était pas chargé de « faire la police », admettait implicitement
le caractère hors la loi des organisateurs. A Courpière, sans subvention et en connaissance de cause, on a décidé d’abord, on a consulté après, avec les revers que l’on sait. Le plus abberrant est
que des projets montés et subventionnés ont été abandonnés ! Il est vrai, portés par la mandature précédente…
La para-municipale « Courpière bikers » a constitué un fond de caisse avec les cotisations des 17 associations adhérentes chargées des buvettes et des parkings et autres menus travaux, le solde des
retombées sensées être redistribuées au prorata du nombre de bénévoles et des heures effectuées, un genre de salariat « nouveau » et bien entendu totalement aléatoire portant le sceau de votre très
libéral « premier de cordée ».

******L'association repose sur un contrat de droit privé, et la tentation peut être grande pour une commune de créer une association (type 1901) afin d'échapper aux règles de droit public
(comptabilité publique, marchés publics, statut de la fonction publique territoriale, jugement des actes). Il s'agit alors d'un démembrement du service public.
La volonté associative est oubliée. Seule subsiste la tentation associative, outil de contournement des obligations de la gestion publique. Tentation de n'être assujetti qu'aux règles de la
comptabilité privée: liberté de dépôt des fonds auprès d'un organisme bancaire, absence de séparation entre l'ordonnateur et le comptable. Tentation de pouvoir disposer d'une totale liberté dans
les achats et les ventes, sans recourir aux dispositions du code des marchés publics. Tentation de pouvoir recruter des collaborateurs dans des conditions librement déterminées entre les parties.
Tentation de pouvoir gérer "dans l'intimité", entre amis, sans être obligé de rendre compte publiquement, en limitant la transparence à la communication en assemblée générale où ne siègent que
quelques initiés. Tentation enfin de pouvoir bénéficier de certains avantages concurrentiels, notamment en matière de subventions et de fiscalité.
Une réponse ministérielle à une question écrite, parue au journal officiel du 23 décembre 1991, précise que " les communes ne peuvent se décharger sur une association de la poursuite d'un objet
d'intérêt communal ou départemental ... Lorsque le recours à une association s'analyse comme un démembrement pur et simple d'un service relevant des missions de la collectivité locale, ne disposant
d'aucune autonomie de gestion par rapport à celle-ci, les responsables de l'association relèvent du juge des comptes, s'ils ont manié ou détenu des fonds émanant de la collectivité locale ou lui
revenant". Il convient par ailleurs de préciser que l'adhésion d'une commune à une association est de la compétence du conseil municipal, et nécessite une délibération expresse: "une telle décision
n'entre pas en effet dans les pouvoirs propres du maire et n'est pas par ailleurs de celles qui peuvent être déléguées au maire par le conseil municipal" en application de l'article L.2122-22 du
code général des collectivités territoriales.*************Source : www.associanet.com/

Courpière n’est pas la seule cité à avoir fait les frais des spéculateurs et des borborygmes de la finance, (la fameuse, ou fumeuse, crise économique !)( Pas vraiment économique pour nous, aurait
certainement dit Coluche) , on ne va pas demander aux « Hells » d’accourir partout où il y a eu des fermetures d’entreprises. Nous n’avons pas de griefs particuliers contre les « bikers », la
municipalité et les divers acteurs qui organisent non plus, sauf qu’à travers les commentaires un peu désabusés de certains, on voit bien émerger une préférence pour les « bikers à pognon ».
L’analyse tendrait à démontrer que pour federer les énergies il faut pouvoir promettre des retombées si possible conséquentes et tant qu’à faire immédiates, c’est dans l’air du temps !
Il est vrai que dans nos contrées, entreprendre en commun reste difficile à l’exemple de la régie, comprenant neuf communes, du Lac d’Aubusson d’Auvergne qui vient de fêter ses vingt ans et reste
dans l’incapacité de sédentariser ses vacanciers dans un cadre pourtant magnifique.


TOM 21/09/2010 23:28


On ne va pas squatter le forum sur un seul sujet.

En tout cas, merci aux administrateurs de ne pas avoir censuré ou zappé certains de mes propos qui n'allaient pas forcément dans le sens du courant de ce forum. Ca a permis une échange sans
frustration.

Bonne continuation est peut être à l'an prochain de nouveau dans votre charmante commune....


H. CLAIRET 03/09/2010 22:17


« Les opposants au Free wheel sont des anti-bikers », cette idée simpliste fait son chemin dans les esprits… Simples.
La réalité est toute autre : à commencer par le mémoire qui n’est qu’une des nombreuses pièces à charge, mis en ligne sur ce blog à la demande de Marie Court, élue locale.
On ne peut ignorer l’engouement sincère pour l’essor de leur cité d’une partie des habitants, ni nier la chaleur des contacts qu’on pu nouer bikers et autochtones mais même abstraction faite des
caractèristiques « undergrond » des organisateurs, on peut néanmoins s’étonner de la démarche bénévole de certaines associations au sein de la « para-municipale Courpière biker » pour aider à «
faire du fric » à des gens qui n’en ont nul besoin, qui en rigolent sous cape et dans la même logique se poser des question sur les facultés d’analyse et de discernement des responsables. (17
assocs sur pas loin de 80, soit environs 350 personnes sur les 4600 habitants de la commune… Pas un engouement monstre !) Sous cet angle on comprend mieux le refus de cautionner le mouvement de
certains, et non des moindres, dirigeants associatifs. Personne ne doute de la nécessité d’autofinancement, gage d’une certaine indépendance, pour les associations mais lorsque la démarche s’érige
en dogme, c’est justement la liberté qui en fait les frais. Surtout lorsqu’il s’agit d’un montage « made in Mairie » aux fins officieuses de « répartitions des retombées financières » l’objet
déclaré étant l’exploitation en commun d’une partie ( ?) de l’organisation des manifestations d’envergure…
Ce premier magistrat médiatisé avec l’étiquette UMP, alors qu’il niait cette couleur voici quelques mois affirme sur TF1, (magazine Sept à Huit), connaître des Hells Angels « qui ne sont pas des
hurluberlus », au-delà de l’angélisme de ces propos on peut naturellement se poser des questions sur la genèse de telles relations. Votre Maire, par ignorance ou par connivence est dépassé ou
complice ce qui dans un cas comme dans l’autre laisse planer le doute sur ses capacités à honorer son mandat : être un caïd des chiffres n’a jamais constitué un blanc-seing pour gerer une communne,
les dirigeants industriels ou commerciaux le savent bien : la pertinence des analyses des comptables ne doit pas faire oublier leur pragmatisme et il est conseillé de ne pas associer
systématiquement comptabilité et décisionnel…(La lettre confidentielle du dirigeant d’entreprise)
Pour autant ce sont ses déclarations aux médias qui sont fantaisistes voire carrément surprenantes quand il claironne par exemple que « Courpière est quasiment vide d’entreprises », (Motomag du
17/8/210), occultant la présence d’un leader européen de l’emballage : Celta-Rossmann et d’une entreprise de travaux publics qui fut un temps première au classement des performances économiques du
département dans son secteur et se démarque par sa haute technicité, la SCIE est reconnue bien au-delà des frontières de la région, sans parler des entrepreneurs plus modestes dont les activités
ont fait vivre l’économie locale bien avant l’arrivée du « pro-bikers », est-ce la disparition de la TP qui provoque un tel dédain de la part de votre élu ? Ou bien sa méconnaissance du terrain,
n’étant un naturel du pays que par épouse interposée, arrivé chez vous lors de la campagne des dernières municipales et propulsé à la tête de la « majorité locale » par des pirouettes relatées à
l‘époque par les médias locaux provocant au passage l’éviction contestée d’un des rédacteurs en chef ?
Le free wheels tout rose pour certains édiles courpierois à défaut d’être vraiment vert pour le Parc Livradois-Forez. Pas si sûr :
« les résultats financiers n’ont pas été à la hauteur de l’engagement…» écrit le correspondant de La Montagne, « Après la fureur le calme enfin retrouvé » titre une chroniqueuse du même journal en
admettant que si « tous les acteurs sont satisfaits le bilan n’est pas euphorique » quant à la multiplication des pains comme dans l‘évangile, pour la petite histoire, certains courpièrois en ont
consommé les excédents pendant plusieurs jours, tant avait été grande la crainte de la pénurie ! (Les fûts de bière invendus ont été repris, eux, par les fournisseurs, vous l’avez échappé belle
!)
« Le p’tit dej servi dans un gobelet en plastique à 7€50, on se demande qui a plumé l‘autre ! » s’insurge un « biker » sur un blog à propos de certains commerçants disant « être les dindons de la
farce » !…Beaucoup ne reviendront pas conséquemment à l’omniprésence des forces de l’ordre, d’autres n’ont pas fait le déplacement : en cause le prix d’entrée au festival… Les spectateurs ont été
surpris par l’éloignement du site par rapport au bourg de Courpière et l‘absence de navettes. (Demandées par le Maire mais refusées par le Conseil Général qui a motivé son refus et cependant assuré
la présence du SDIS.)
Le fin du fin étant les remerciements et la reconnaissance de vos élus par le biais de « Vivre à Courpière » dans lequel une plume particulièrement jubilatoire et un tantinet délirante estime que
vous avez atteint les objectifs d’un projet d’envergure, jugez par vous-même :
-Vous avez fait connaître « Courpière au-delà de la région Auvergne de la France, de l‘Europe » conclusion : la renomée est planétaire ! (La prochaine mission de la NASA déposera les armoiries de
Courpière sur Mars.)
-Les 250 gendarmes, le Prefet, le Sous-Prefet et le Conseil Général « impressionnés » par le niveau de « légalité et de sécurité »… Ah bon ! (Donc c’était peut-être superflu de les faire se
déplacer ?) Les « grandes chaines Télé et radio » en ont parlé ! (sauf Charlie-Hebdo… mais rien n’est peut-être perdu.)
Vous avez cependant frolé à la catastrophe : Eole a, le vendredi, fini par chasser les indésirables cumulus, mais sa coopération n’est pas automatiquement reconductible… Le goudronnage des vingt
cinq hectares de la Bezeix sera-t-il nécessaire et vendra-t-on vaches et volailles pour ne s’occuper que de « bikes » avec quelques « trykes » trois jours par an et « dormir le reste du temps »
comme l’écrit un journaliste du coté de Lyon ?


Court Marie 01/09/2010 19:41


Pour revenir sur le coût réel du Freewheels, il vous faut ajouter le coût du dispositif policier mis en place "à la fois dans le Puy-de-Dôme, mais également aux frontières du pays, afin d'assurer
un contrôle renforcé des motards issus de l'ensemble de la France et des pays étrangers" (dixit Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme). Ceci n'est-t-il pas à a charge du contribuable qu'il soit de
Courpières ou non?


Polomarco63 28/08/2010 08:07


Les vacances sont terminees la fete est finie!En bon pere de famille,qu'il se pretend, pourriez demander à M. Le Maire à ce qu'il puisse vous communiquer lors du prochain CM de septembre 2010
l'ensemble des heures supplementaires payees fin aout 2010 à l'ensemble du personnel municipal durant la periode 1 juin au 1 septembre 2010.Ceci dans le seul but de reveiller Courpiere !.Des fois
qu'il puisse croire que l'on dorme,comme il a pu le dire lors d'un magazine televise !Merci


Anonyme 20/08/2010 16:48


Pourquoi tant d'acharnement contre le Free Wheels ?
Plusieurs jours après la fin de cette évènement, des conclusions ont été tirée. Presques toutes positives. Aucun débordement. Cet événement aura fait la réputation de Courpière au de-là de
l'Auvergne (le magasine Sept-a-Huit a réalisée un reportage sur le Free Wheels, ainsi que TF1,FR3, dans leurs JT.). J'ai trouvé cet événement vraiment bénéfique pour Courpière.
Expliquer moi pourquoi des gens non-concerné ainsi que des Courpièrois ce sont plains de telle façons de ce Free Wheels ?


Unis pour Courpière 22/08/2010 09:55



La manifestation s’est effectivement bien passée, c’est indéniable. Vous pouvez retrouver,
ici, le bilan fait par notre Maire. Vous pouvez également revoir le reportage de TF1 mais tout ceci  ne doit pas occulter
les  réserves, les interrogations et éléments négatifs exprimés dans différents médias.


Quant à nous, nous n'avons rien à priori contre les rassemblements de motards qui représentent une "famille" sympathique et nous connaissons bien celle
particulière des Harley, marque mythique s'il en est. Mais nous n'avons aucune raison d'être angéliques quand nous abordons la question des Hells Angels, organisateurs de ce Free-Wheels. D'une
part, parce que nous avons l'expérience de Cunlhat sur une longue durée.Ensuite, parce que, au plan moral, nous ne pouvons passer sous silence la philosophie, l'organisation de trafics en tous
genres et le caractère paramilitaire de leurs structures (de nombreuses études et articles de presse témoignent de cela). Enfin, étant écartés de toute préparation par M. Serin et la
municipalité, nous n'avons aucune idée précise du coût pour les finances publiques d'un tel
rassemblement privé. M. Serin s'est engagé devant le conseil municipal en déclarant que ce
rassemblement ne coûterait rien aux contribuables courpièrois. Il s'est engagé aussi à en rendre transparente toute la comptabilité. Nous verrons bien si ces engagements sont tenus lors du
prochain conseil municipal de septembre. Restera aussi à faire le bilan de l'engagement des associations, des résultats de tous les commerces traditionnels, de la circulation, de la compatibilité
des terrains pentus, de l'organisation sanitaire ...Quant à la certitude affichée par M. Serin qu'une telle initiative aura des répercutions en terme d'emplois pour la commune, l'expérience de
Cunlhat et la gravité de la situation économique de notre pays devraient l'inciter à plus de circonspection.



Che Guevara 17/08/2010 17:55


Je n'arrive pas à télécharger la volumineuse étude mais lisons pour une fois simplement Le Figaro (une fois seulement!) pour connaitre la vraie nature des Hells Angels.(LE FIGARO DU 05/02/09
"les Hell's Angels et leurs frères ennemis des Bandidos ou des Outlaws ont cessé d'amuser la police. Leurs faits et gestes font l'objet d'une analyse publiée par l'Institut national des hautes
études de sécurité (*). Son auteur, Gilles Aubry, sous-directeur à la police judiciaire parisienne, affirme : «Ces gangs de motards criminalisés sont engagés dans une logique de conquête des
territoires comprenant également la France.» Ils «entretiennent à dessein vis-à-vis de l'extérieur une image folklorique sans rapport avec le caractère extrêmement strict, hiérarchisé et discipliné
des organisations auxquelles ils appartiennent», explique ce responsable qui a longtemps coordonné les Groupes d'intervention régionaux (GIR) puis la lutte contre le crime organisé à la PJ."
(...)
"On les soupçonne parfois de racketter le milieu des tatoueurs-perceurs et certaines concessions de Harley pour se procurer des pièces détachées. Les ex-RG se sont intéressés il y a peu aux
investissements immobiliers d'un chapitre de la Côte d'Azur. Les fichiers de la police décrivent des profils très variés parmi les nouvelles recrues : chauffeur-livreur, ingénieur, sans emploi et
même un retraité de la police…

Quelques affaires ont attiré l'attention des services ces dernières années : un homicide à Narbonne et un vol de fret en région parisienne en 2008 ; l'interpellation en Alsace d'un motard allemand
porteur de 600 grammes de cocaïne en 2007 ; l'arrestation en Hongrie de bikers alsaciens en possession de lance-roquettes et d'une kalachnikov en 2005 ; l'assassinat du président d'un club de
bikers de la Drôme en 2003."
(...)
Un sentiment partagé par le criminologue Étienne Codron. Lui insiste sur les liaisons dangereuses entre certains bikers et l'extrême droite : «Vous vous souvenez du gendarme Nivel, sauvagement
frappé par un hooligan allemand en 1998 à Lens ?, interroge-t-il. Depuis sa sortie de prison, en 2002, son agresseur est devenu l'un des chefs des Hell's de Hambourg.» ALORS ?


Court Marie 15/08/2010 01:01


Avez-vous eu connaissance du document que j'ai envoyé à votre maire au sujet des Free wheels, il s’agit d’un mémoire sérieux soutenu sous la direction de M. François Haut, directeur du “Département
de recherche sur les menaces criminelles contemporaines”, Institut de criminologie, Université Panthéon-Assas (Paris II)
Si vous ne l'avez pas lu, je vous conseille vivement de voir les liens suivants :
http://www.mediapart.fr/club/blog/pascal-delage/090810/protestation-contre-les-freewheels
http://www.ecolivradois.info
je peux aussi vous faire parvenir une "note d'alerte" issue de la même source et datée d'avril 2006 .


Unis pour Courpière 15/08/2010 21:47



Nous n'avons pas eu connaissance de ce document mais on peut effectivement  retrouver votre courrier
sur les sites ci-après et télécharger le mémoire .


 


http://www.mediapart.fr/club/blog/pascal-delage/090810/protestation-contre-les-freewheels


 


http://www.ecolivradois.info 



H. CLAIRET 09/08/2010 22:35


Les premières loges sont occupées par les "Hells angels" et personne d'autre, c'est un coup de pub inespéré pour ces derniers, ce sont eux les organisateurs, le Maire ayant bien précisé qu'il
n'était que "faciliteur" (La Montagne du 06/01/2010.) Il n'y a de jaloux que dans l'imaginaire de gens mal renseignés. Les médias nationaux font état du "Free wheels" dans un endroit situé entre
l'ancien site, Cunlhat, et Thiers, d'après certaines sources Internet Courpière est un village médiéval au pied de son château...Il y a déphasage certain entre l'ampleur de l'évènement et le
"press-book" somme toute modeste, hormis le quotidien régional dont les chroniques quasi journalières devraient en étonner quelques-uns. La renomée des commerces courpierois restera locale, le
Maire est bien connu, maintenant à la Préfecture et au Conseil général, quant aux colistiers, pour la célébrité, il faudra les inscrire à "Star Académie" ou à "secret story". Ce qu'il faut retenir
ce que le nom de votre ville est maintenant associé aux "Hells Angels", l'avenir dira si ce binôme est synonyme de redémarrage économique comme promis par la liste en place, cette démarche étant
loin de faire l'unanimité contrairement à ce qui est péremptoirement prétendu. Les retombées immédiates pour les commerces et certains type de services sont indéniables à l'échelon local et dans un
rayon d'une cinquantaine de kilomètres. Au niveau départemental, c'est environs 1 % des recettes touristiques, c'est conséquent, mais pas pharamineux et non durable parce que lourd en termes
d'environnement.
La mercantilisation des associations a évité bien des soucis de salariat et créera des divisions de bon aloi!
Il faut rester modeste et savoir raison garder.
Cependant a ville était propre lundi-matin, bravo à ceux qui ont "bûché" !


MOULIN Gérard 25/11/2009 15:07


Je voudrais savoir à quand la nouvelle municipalité va démolir toutes ces quilles et remettre dans le sens d'origine la circulation dans courpière !!!


Internaute 31/10/2009 10:50


Comment se fait il que sur l'internet de la mairie on ne trouve pas les tarifs 2009 pour les places de marché ?


Unis pour Courpière 01/11/2009 08:43



Ce n’est pas à nous qu’il faut le demander. Comme vous,  nous  avons constaté et signalé plusieurs fois que les mises à jour n’étaient que partiellement réalisées. C’est effectivement vrai pour les tarifs droits de place mais aussi, entre autres, pour les tarifs camping qui datent de 2008 ! Quant au formulaire
« contact » qui permettait d’écrire au Maire, ne le cherchez pas, il a été supprimé !



Courpièrois 10/10/2009 11:10


Les indemnités des élus ont été attribuées d'après des pourcentages qui ne parlent pas beaucoup. Ont ils quelque chose à cacher ?
Est ce pour cettte raison que vous avez voté contre ?


Unis pour Courpière 10/10/2009 17:20



Nous ne voulons pas faire de procès d’intention, mais vous avez raison, cette présentation n’est pas un exemple de transparence.
Les indemnités mensuelles qui découlent de ce calcul sont les suivantes :


Maire : 1801€       Adjoints :
783€    Conseillers délégués : 261€


Ce qui représente annuellement, pour le budget, une charge de 75000€  en
augmentation, par rapport au mandat Zellner, de 15000€. Notre désaccord se situe à ce niveau car nous trouvons qu’une telle augmentation, pour une petite ville comme Courpière, est peut-être
raisonnée ( !) mais n’est pas raisonnable. Pour que les gens se rendent bien compte et pour employer une expression déjà utilisée, cela représente quand même 10 millions de centimes de plus chaque année.