SUITE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 JUIN 2020 – BUDGET 2ème partie – INTERVENTION DU MAIRE

Publié le par Unis pour Courpière

« Outre les dépenses pour la crise sanitaire, les ajustements 2020 du budget de fonctionnement sont les suivants :

  • Prévoir une enveloppe pour régler à la Communauté notre part du versement transport (environ 0,2% de notre masse salariale les derniers arbitrages ne sont pas encore connus).
  • Prévoir l’enveloppe pour les festivités 2020 de la Rosière même si nous savons que nous n’aurons  pas le temps de les organiser cette année (ayant été dans l’incertitude de sa tenue jusqu’à aujourd’hui). Nous avons décidé de maintenir ce budget et de le verser au Comité d’Animation de Courpière, pour provisionner les dépenses les plus importantes de 2021 avec le centenaire de cette fête qui se prépare, et l’accueil des Rosières de France.
  • Le comblement du déficit annuel du budget du CCAS est prévu en augmentation pour faire face aux inévitables conséquences sociales du choc économique et du chômage qui risquent d’advenir avec la crise sanitaire.
  • Les subventions aux associations reprennent les critères par points habituels, amputés des bonifications pour participation au défilé de la Rosière, puisqu’il n’y aura pas de défilé cette année.
  • La subvention au Comité de Jumelage ne sera pas augmentée vu que l’accueil de nos amis allemands a dû être reporté en 2021.
  • Le service commun des écoles de l’ancien Pays de Courpière a été confié à la Communauté de Communes qui assure garderies du matin et du soir aux écoles et restauration du midi.

Mais en 2020, s’il nous fait brasser de grosses sommes d’argent, il intervient en dépenses et en recettes à travers les attributions de compensation de la Communauté qui nous a repassé cette dépense, et n’a donc pas d’impact pour cette année.

Il en sera autrement quand, au fil des années, les frais augmenteront pour suivre le coût de la vie et que les attributions de compensation resteront figées (puisque la loi en a décidé ainsi).

  • Nous reconduisons la prise en charge d’un an de loyer professionnel pour le premier médecin généraliste qui viendra s’installer à Courpière et qui en fera la demande.

 

Enfin, nous intégrerons une petite provision pour « mauvaises surprises » dans ce contexte chahuté et peu prévisible.
Cette année, notre budget de fonctionnement sera donc un peu moins excédentaire qu’en 2019, et il ne reversera que 436 584 euros au budget d’investissement.

C’est pourquoi, nous envisageons un fort emprunt d’équilibre  (en étant aussi très prudents sur les recettes attendues) : 1 200 000 euros, tous budgets confondus, ce qui est tout  fait possible vu la situation financière de la Commune.

Si des recettes non inscrites entrent en cours d’année, elles diminueront d’autant cette prévision d’emprunt.

 

La plupart des chantiers que nous avons inscrits à ce budget sont plutôt incontournables dans la mesure où ils répondent à des opérations engagées ou à des obligations règlementaires (Police de l’Eau, accessibilité, et autres mises aux normes) :

  • La rue du Barrage.
  • La fin de la toiture de l’église Saint-Martin
  • Les démolitions de la place Jules Ferry
  • L’assainissement de la rue Jules Ferry jusqu’à la rue Chamerlat
  • Le règlement annuel des travaux d’éclairage public du SIEG qui se fait sur ceux de l’année précédente.
  • La mise aux normes progressive d’accessibilité de nos équipements publics dite AD’AP 2020

 

Vous aurez compris qu’en conséquence, les nouveaux projets inscrits dans ce budget sont en nombre très limité (d’autant que les mesures barrières et la distanciation physique rajoutent aux devis attendus un pourcentage de dépenses) :

  • La séparation électrique de l’ERP (Etablissement Recevant du Public), « bibliothèque », pour permettre à l’établissement recevant du public  « Espace France Services » de s’automiser (travaux de la Communauté de Communes Thiers Dore et Montagne en 2020 avec une ouverture de cet accueil d’intermédiation numérique , prévu courant 2021) et à l’Etablissement Recevant du Public « salle d’animation » de s’autonomiser aussi, pour que la Commune puisse réaliser dans les années à venir (2021 ou 2022 ou un peu plus tard) la réhabilitation intérieure complète de cet équipement vieillissant.
  • L’installation d’un vrai site internet car l’actuel est obsolète.
  • Une enveloppe d’achats fonciers annuels.
  • Une enveloppe annuelle de rénovation de 300 mètres linéaires de conduites d’eau potable.
  • Une enveloppe de rénovation annuelle des voiries et chemins.
  • Enfin, des petites enveloppes de travaux urgents dans les bâtiments publics passés de la Communauté de Communes à la Commune :
    • La gendarmerie et ses logements.
    • Le gymnase Charpentier
    • Le gymnase Bellime
    • L’école maternelle
    • L’école primaire Jean Zay

Voilà pour ce qui est de la présentation générale de nos budgets. »

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article