MAISONS FRANCE SERVICES

Publié le par Unis pour Courpière

Ces « Maisons France Services » seront une aide précieuse pour les habitants qui ne sont pas équipés d’internet ou qui ne sont pas à l’aise avec ce mode de communication, même si elles ne remplaceront pas totalement les services publics qui existaient partout dans le pays.

Courpière, privé de sa Trésorerie depuis juin 2018, a cependant tout intérêt à disposer d’un espace France Services le plus tôt possible.

Le Premier Ministre vient de dévoiler la carte des 460 premières Maisons France Services labellisées au 1er janvier 2020, comme nous vous l’annoncions Courpière ne fait partie de cette première vague.

D’ailleurs, vous observerez que l’est de notre département du Puy-de-Dôme n’a pas été favorisé dans cette première vague.

Un bouquet de services du quotidien

Démarches administratives du quotidien, liées à la santé, la famille, la retraite ou l’emploi, les espaces France Services dispenseront neuf services : ceux du ministère de l’Intérieur (aide au renouvellement des papiers d’identité, du permis de conduire et de la carte grise), des finances publiques (déclaration de revenus, appropriation du prélèvement à la source), de la Justice (accompagnement de l’usager dans l’accès au droit), de l’assurance retraite, des allocations familiales, de Pôle emploi, de la Mutualité Sociale Agricole et de la Poste.

Une structure de proximité

Ce réseau dit de proximité est appelé à s’étendre considérablement. D’autres structures France Services seront, en effet, labellisées en 2020 et 2021. D’ici 2022, chaque citoyen pourra trouver au moins une maison France Services à moins de 30 minutes de son domicile. Des bus France Services seront également mis en place afin d’assurer une présence itinérante dans plusieurs communes ou quartiers non couverts. Patience donc à Courpière !

Et en attentant

Par ailleurs, le Gouvernement annonce 6000 agents de l’État qui vont être redéployés en régions, et notamment dans des communes rurales.

Le Ministre Gérald DARMANIN a lancé un appel à candidature aux Communes qui souhaitent accueillir ces services des finances publiques.

L’objectif annoncé est « d’augmenter fortement le nombre de Communes où les services fiscaux seront présents » avec « la création de plus de 30% d’accueils de proximité supplémentaires ».

L’Association des Maires de France fait remarquer qu’après un mouvement continu de fermetures des trésoreries depuis plusieurs années, l’État souhaite donc partiellement revenir en arrière.

Les candidatures doivent être reçues à Bercy avant le 29 novembre 2019.

Courpière a candidaté avec son local de trésorerie vacant et disponible.

Affaire à suivre !

                                                                                                                                  La Municipalité

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article