DISCOURS DU MAIRE A L’OCCASION DE LA COMMÉMORATION DU 11 NOVEMBRE

Publié le par Unis pour Courpière

Le 14 Juillet 2019, des centaines de milliers de personnes se rassemblèrent à Paris, place de la Concorde et sur les Champs-Elysées pour assister au premier défilé des combattants alliés et français de la Grande Guerre.

Parmi les alliés de la France, des soldats canadiens ont combattu.

Pour les honorer, parmi les textes lus cette année, il y aura des lettres de soldats puydômois, qui ont combattu à leurs côtés lors de la bataille de la Somme.

Le 14 Juillet dernier était une des premières manifestations de l’hommage du peuple français aux soldats de 14-18.

Les femmes qui ont assuré la continuité de la vie économique du pays, et soigné les blessés à l’arrière du front, sont ignorées dans cet hommage.

L’année 1919 est celle du deuil de masse (154 Courpiérois y ont péri), des paysages transformés où fleurissent les cimetières et les monuments aux morts (Courpière créé son monument aux morts en 1919), du tissu associatif qui se dessine autour des anciens combattants, et de la naissance des rituels commémoratifs dont le 11 Novembre.

L’année 1919 est, à bien des égards, un observatoire pertinent de l’impact de cette guerre totale et mondiale sur les sociétés puisque c’est aussi l’année de la signature du traité de Versailles et l’année où ressurgit la question du maintien du retour à la paix.
En cela, un siècle plus tard, les tourments actuels du monde nous obligent à réfléchir et à agir de nouveau, pour préserver la paix.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article