DISCOURS DU MAIRE LORS DU VERNISSAGE DE L’ASSOCIATION ARC EN CIEL LE VENDREDI 27 SEPTEMBRE 2019

Publié le par Unis pour Courpière

La peinture c’est de la poésie, de l’art, de la beauté !

La poésie, l’art, la beauté défendent la vie, parce qu’ils constituent une forme de résistance aux souffrances du monde, et nous font du bien !

Pour en bénéficier, il suffit de leur consacrer un peu de notre temps pour nous en imprégner.

Que ce soit pour vos affiches, vos cartes postales, vos tableaux floraux dans la vitrine de la rue du 14 juillet, une bannière colorée très réussie qui flotte sur la Mairie ou votre exposition annuelle, merci aux artistes amateurs de nous apporter ces précieux moments de bonheur, moments sur lesquels l’argent n’a aucune prise, et ça fait du bien, c’est si rare !

Cette année, je tiens à dire quelques mots sur votre choix d’honorer le peintre Roger LANCIAUX en l’invitant, à titre posthume, à venir nous présenter une nouvelle fois, une partie de son impressionnante œuvre artistique.

Roger LANCIAUX est né à Thiers en 1935 de parents ouvriers. Et même s’il remplit dès son plus jeune âge des carnets de croquis, il devient ouvrier dans l’ajustage, parcours témoin de la reproduction sociale que décrivent les sociologues.

Pourtant, de nature déterminée, il se révèle vite passionné de dessin et de peinture. Il suit à la fois les cours pour obtenir son diplôme de dessinateur industriel et ceux de l’école des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand.

Il réalise ses premières toiles qu’il expose à l’atelier créé par Jean FORESTIER qui devient un lieu d’exposition où Roger LANCIAUX rencontre le peintre André VEILLAS qui devient son fidèle ami.

Ensuite, le dessinateur industriel diplômé prend une responsabilité de directeur d’une petite usine de mécanique générale à Thiers, mettant sa passion de côté pendant quelques décennies.

Dans les années 80, il reprend les pinceaux dans son atelier de Pont-Astier et met au point une peinture, originale et sensuelle, de nus féminins, reconnaissables entre tous par leur force poétique et leur perfection technique.

Ce travail si singulier lui apporte alors une reconnaissance dans les milieux artistiques, il est exposé dans toute la France et remporte de nombreux prix de peinture.

En 1986, il devient membre de l’Académie du Vernet.

Si j’évoque tout cela, c’est parce que Roger LANCIAUX avait tissé des liens particuliers avec les peintres amateurs de Courpière qu’il a accompagnés dès 1996.

Sans être membre de votre association, il est venu de longues années bénévolement vous guider par ses conseils avisés et parfois vous chahuter pour vous pousser à aller chercher toujours plus loin l’inspiration créatrice.

Il nous a quittés en mars 2014 et nous a laissés orphelins de sa présence bienveillante. Il a laissé derrière lui un travail gigantesque, 35 ans de peinture dont nous avons quelques morceaux choisis sous les yeux, pour notre plus grand bonheur.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article