Ferme soutien au Référendum d’Initiative Partagée contre la privatisation des aéroports de Paris

Publié le par Unis pour Courpière

En avril 2019, une proposition de loi a été déposée par 248 Députés et Sénateurs pour affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris.

Le Conseil Constitutionnel a autorisé le recueil de signatures en vue de l’organisation d’un Référendum d’Initiative Partagée contre la privatisation des aéroports de Paris.

Mais le Ministre de l’Intérieur a décidé qu’aucune campagne publique d’information des électeurs ne sera mise en place, ni aucun dispositif d’alerte postale ou audiovisuelle et encore moins de moyens humains et financiers pour permettre à cette procédure de se dérouler normalement.

 

Or, d’ici le 12 mars 2020, nous devrons convaincre 4 717 396 électeurs d’aller pétitionner sur internet pour imposer la tenue de ce référendum sur l’avenir d’un service public national.

Comment y parvenir sans informer largement le public ?

 

La Municipalité de Courpière a estimé qu’il était de son rôle de mettre à disposition des citoyens un point d’accès internet en Mairie pour enregistrer ces soutiens populaires, de solliciter la Préfecture pour obtenir l’habilitation de notre Commune à recueillir ces signatures et de faire la publicité de ce dispositif.

Le Conseil Municipal a voté la proposition à l’unanimité, c’est pourquoi nous vous incitons à signer cette pétition de chez vous si vous êtes équipé et rompu à l’usage d’internet (www.referendum.interieur.gouv.fr) ou bien en Mairie avec votre carte d’identité et votre carte d’électeur. Il suffit de le faire avant le 12 mars 2020, mais le plus tôt sera le mieux pour inciter les autres électeurs à se mobiliser.

 

Le Maire de Courpière

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article