DISCOURS DE MADAME LE MAIRE LORS DE LA COMMÉMORATION DU 8 MAI

Publié le par Unis pour Courpière

      « Le 23 mars dernier, avec beaucoup d’entre vous, nous dévoilions la plaque des Droits de l‘Homme, au pied du rempart et du belvédère.

      Ce geste était une réponse à l’appel de l’Association des Maires de France qui nous demandait d’exprimer notre refus des actes antisémites et racistes récents qui n’ont pas leur place dans la République Française en 2019, pas plus qu’ils n’avaient leur place dans la France des années 40 !

      Aujourd’hui encore, il faut s’adresser aux jeunes générations, de toutes origines et de toutes convictions, pour leur rappeler qui étaient les nazis : des antisémites, des racistes qui ont véhiculé une idéologie criminelle et fait des millions de morts en quelques années.

Cette peste noire a créé un affrontement qui a embrasé le monde entier entre 1939 et 1945.

     Le 8 mai n’est pas la célébration de la victoire de la France contre l’Allemagne. Tous les Allemands n’étaient pas des nazis. Les premières victimes des camps de concentration furent leurs opposants : les démocrates et les antifascistes allemands.

Aujourd’hui, nous célébrons le jour de la capitulation de l’Allemagne nazie.

      Le 8 mai que nous célébrons est aussi la victoire de peuples coalisés pour défendre la liberté et la dignité humaine, contre le fascisme et la barbarie nazie.

      Rendons hommage à ces patriotes, croyants ou agnostiques, de toutes classes sociales, à ces soldats de l’ombre qui sont tombés en étant conscients que leur sacrifice servirait la cause de la liberté et de la paix dans le monde.

      Si nous y veillons, et seulement si nous y veillons, l’avenir en France appartiendra aux idéaux de liberté, d’égalité, de fraternité, et au respect des Droits de l’Homme, que nous ont légué la Révolution française et le programme du Conseil National de la Résistance.

      Ce sont des idéaux qui animaient les soldats, avec ou sans uniforme, tombés entre 1939 et 1945, pour qu’aujourd’hui vive le 8 mai ! »

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article