LE 23 MARS 2019, L’INAUGURATION DU REMPART ET DU BELVÉDÈRE - EXTRAITS (2ème partie)

Publié le par Unis pour Courpière

« Pour le rempart, il faut rappeler que le financement de la restauration à l’identique voulue par l’Architecte des Bâtiments de France a coûté 1 688 000 € HT , dont il faut retirer 400 000 € d’aides de l’État, 253 000 € de subvention du Département, et 15 000 € de participation du Député au titre de la réserve parlementaire,ce qui faisait un reste à charge d’1 020 000 € pour la Commune.

Pour revenir au belvédère, qui fait l’actualité de cette double inauguration, je formule des remerciements à tous les financeurs, sans qui cet aménagement était irréalisable : le Département avec les 63 645 € au titre du Fonds d’Intervention Communal, le Parc Livradois Forez,  qui gère le Groupe d’Action Locale pour les crédits européens Leader qui nous a attribué près de 100 000 € et l’État qui abonde le projet avec 89 040 € au titre de la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux.

Lorsque toutes les subventions seront honorées, sur une dépense finale de 315 549 € HT pour le belvédère, le reste à charge communal sera de 20 % soit 63 000 €.

Je remercie les équipes techniques qui nous ont accompagnés : LANCRENON Paysages, LESAGE Architecture, le BET EUCLID, les entreprises COLAS et SANCHEZ, sans oublier les sous-traitants : VRD Services, BASTIDE SAS, AUVERGNE COD et DÉAT Paysages.

Je ne veux pas oublier nos partenaires : le Syndicat Intercommunal d’Électricité et du Gaz (SIEG) qui a missionné la SCIE Puy-de-Dôme, basée à Courpière, pour assurer l’éclairage et la mise en valeur  du rempart et du belvédère (mise en valeur qui, pour des raisons d’économie d’énergie, a été voulue dissociée de l’éclairage public, afin de pouvoir être actionnée sur des évènements ponctuels).

Je salue M. KARABULUT du SIEG, et M. VALLET, Directeur de la SCIE qui transmettra à ses collaborateurs M. HAAZÉ et M. CHALUS.

Merci aux deux élus qui ont suivi les réunions de chantier : Bernard PFEIFFER et René GOSIO. Merci aux techniciens de la Ville, et plus particulièrement à M. DUCROS, chef des Ateliers.

Nous sommes très fiers que la réalisation de ce belvédère ait été reconnue éligible aux subventions européennes au titre d’une catégorie très valorisante : « réinventer les centres-bourgs par des opérations d’aménagement innovantes et ambitieuses. »

Nous comptons sur cette réalisation, qui ouvre la ville sur ses attraits paysagers et patrimoniaux, pour contribuer à attirer des visiteurs et des habitants, pour inciter des investisseurs privés à réhabiliter du vieux bâti historique à Courpière et à soutenir ainsi l’économie locale.

Souvenons-nous que le premier créateur d’un réseau social est l’inventeur du banc, et notre belvédère offre un grand banc à l’abri de la pluie.

  Enfin, une pensée toute particulière pour la vie associative amoureuse du patrimoine courpiérois et ses deux associations complémentaires qui accompagnent nos démarches de restauration et d’attractivité du centre bourg : Courpière Renaissance, pour le film de Louis Pireyre sur la restauration du rempart, pour le panneau, implanté au pied du rempart, qui retrace l’histoire du parc à travers les âges, pour la collecte de fonds privés en faveur de la restauration de l’église, pour les cartes postales historiques qui jalonnent le centre bourg, et pour l’animation des journées du patrimoine à Courpière.

Art, Culture et Patrimoine (ACP) qui organise des conférences éclectiques au cinéma toute l’année, qui a été à l’origine de la manifestation culturelle « la Plume et le Crayon » en alternance avec un festival de théâtre amateur qui vient de se tenir avec son succès habituel, et qui a conçu le panneau qui va vous être dévoilé aujourd’hui sur le belvédère.

Merci à Brigitte FAYET, Présidente d’ACP, qui est passionnée de patrimoine et a rédigé pour l’occasion un livret sur l’histoire du rempart et du belvédère contemporain »

 

Brigitte FAYET a exposé le contenu de son livret puis se sont exprimé successivement : Jean-Luc COUPAT au nom du Président du Département, Corinne MONDIN, Vice-Présidente du Parc Naturel Régional Livradois-Forez, et André CHASSAIGNE, Député.

La cérémonie officielle s’est achevée par le dévoilement d’une plaque qui puise dans les archives d’ACP pour retracer l’histoire du rempart et du belvédère, à destination des promeneurs.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article