TÉLÉPHONE FIXE : L’AUTORITÉ DE RÉGULATION DES TÉLÉCOMS (ARCEP) FIXE SES EXIGENCES

Publié le par Unis pour Courpière

L’Autorité de régulation des télécoms  met en demeure Orange de respecter ses obligations de qualité de service pour les téléphones fixes.

L’ARCEP déplore une « dégradation progressive » constatée par les utilisateurs et les collectivités territoriales. Le problème concerne en particulier les zones rurales où les critiques contre ORANGE ne sont pas nouvelles.

Déjà l’an dernier, des élus avaient déploré « l’effroyable abandon par Orange du réseau de téléphonie fixe et,  par là, de l’accès à internet », le défenseur des droits avait demandé à Orange d’assurer ses missions.

Orange risque une sanction pouvant atteindre jusqu’à 5% de son chiffre d’affaires national hors taxes, soit un milliard d’euros. Pourcentage qui peut être porté à 10% en cas de récidive.  C’est une sanction historique. Si l’injonction n’est pas traitée sérieusement, Orange est sanctionnable dès le début de l’année  2019.

Orange se dit « conscient des difficultés rencontrées » et « pleinement engagé à mettre tout en œuvre pour que la situation du service universel revienne à un niveau conforme à ses obligations dès 2019 ». Affaire à suivre.

                                                                                                                                 La Municipalité

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article