MESURES DE RESTRICTION DES USAGES DE L’EAU DANS LE PUY-DE-DOME

Publié le par Unis pour Courpière

La pluviométrie abondante du mois de mai et de la première quinzaine de juin, a autorisé l’absence de mesures de restriction des usages de l’eau dans le Puy-de-Dôme en août. Les températures élevées d’août avec un épisode de canicule ont asséché les sols et fait diminuer les débits des cours d’eau.

Sur l’ensemble du Département, il y a donc un arrêté préfectoral qui s’applique depuis le 10 août dernier et jusqu’à nouvel ordre : l’usage de l’eau à partir du réseau d’eau potable hors consommation courante est limité de 10h à 18h avec :

  • Arrêt des fontaines et du lavage des voitures, hors recyclage de l’eau,
  • Interdiction d’arrosage de plants, fleurs, potagers, green, jeux, espaces verts,
  • Interdiction d’arrosage des voies publiques hors urgence,
  • Interdiction de remplissage des piscines.

 

Sur les bassins versants de la Dore en niveau d’alerte (dont Courpière) s’ajoutent de 10h à 18h :

  • L’interdiction des prélèvements dans le milieu naturel,
  • L’interdiction de remplissage des plans d’eau,
  • La mise en place de dispositions pour les Installations Classées pour la protection de l’environnement.

Ces mesures s’appliquent jusqu’au 30 septembre 2018.

L’eau est un bien commun, il est indispensable que chacun d’entre nous prenne toute disposition pour avoir une gestion économe de l’eau que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau ou à partir des réseaux de distribution publics. Chaque citoyen doit faire preuve de civisme pour éviter de porter atteinte à cette ressource indispensable qui est l’eau.

Pour plus d’informations sur les situations de sécheresse en France et les restrictions d’usage, vous pouvez consulter le site Internet Propluvia.

NB : Ne vous étonnez pas que nos fontaines courpiéroises continuent de couler elles sont, soit en apport naturel, soit en circuit fermé comme celle de la place de la Cité Administrative.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article