RECHERCHE DE MEDECINS POUR COURPIERE : EXTRAITS DE L’INTERVENTION DU MAIRE LORS DU CONEIL MUNICIPAL DU 26 MARS 2018

Publié le par Unis pour Courpière

« L’Agence Régionale de Santé a ouvert la procédure de consultation sur le Projet Régional de Santé 2018-2028 par un courrier adressé à l’Association des Maires du Puy de Dôme (AMF 63) qui vient de répercuter l’information sur les Maires le 15 mars dernier. La consultation prend effet le 30 janvier 2018 pour une durée de 3 mois.

Notre temps de réaction est compté puisque les Communes et Communautés de Communes qui souhaitent émettre un avis sur le projet doivent le faire par délibération.

Les enjeux d’attractivité pour l’installation de nouveaux médecins sont énormes puisque ce Projet Régional de Santé fait le choix des zonages d’intervention prioritaire pour aider à la résorption des zones déficitaires en médecins généralistes (dont la prime de 50 000 € de l’Assurance Maladie aux médecins qui s’installeront en zone reconnue déficitaire).

Courpière participe à la démarche du « Pays-Vallée de la Dore » pour agir avec les autres Maires concernés, de manière à ne pas mener nos recherches de médecins en concurrence entre Communes, mais en synergie avec elles.

En contradiction totale avec cette logique, le Projet Régional de Santé 2018-2028 exclut Courpière de cette zone reconnue déficitaire alors que Thiers, Puy Guillaume, La Monnerie et Ambert le sont.

Ces décisions s’appuient sur des données INSEE de 2012, au moment où Courpière avait encore 5 médecins généralistes alors qu’aujourd’hui cette Commune de 4 400 habitants n’en a plus que deux. De plus, sa population vieillit et le nombre de personnes en situation de précarité s’accroît.

Le zonage du Projet Régional de Santé rattache Courpière à un bassin de vie qui ne correspond en rien à la réalité de l’espace vécu : Saint-Dier,  Olliergues et Cunlhat. Mais, depuis 2012, il y a eu la création des Communautés de Communes qui nous positionne en toute logique dans le bassin de vie de Thiers.

Autre argument, le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) en cours d’élaboration (en comptabilité avec le Schéma Régional) rattache aussi Courpière au bassin de vie de Thiers, reconnu Pôle principal de la Communauté de Communes (Courpière étant le seul pôle secondaire de cette Communauté, au vu de sa population et des services et équipements dont il dispose).

D’ailleurs l’espace de la Communauté est classé en zone de Revitalisation Rurale (dont Courpière) depuis le 1er  juillet 2017. »

Pour toutes ces raisons, le Conseil Municipal de Courpière a délibéré pour demander à l’Agence Régionale de Santé de revoir sa décision concernant Courpière.

Cette demande est soutenue  par Bernard LORTON, Président du Pays Vallée de la Dore, Tony BERNARD, Président de Communauté de Communes Thiers Dore et Montagne et André CHASSAIGNE, Député, qui souhaitent voir présenter un statut identique sur toute la zone de Thiers Dore et Montagne : rattachement au bassin de vie de Thiers et classement en Zone d’Intervention Prioritaire, au vu de la pénurie de soins de premiers recours qui y sévit en 2018.

 

                                                                                                       La Municipalité

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article