ECHOS DU 100e CONGRES DES MAIRES

Publié le par Unis pour Courpière

La baisse du déficit de l’Etat est à 85% le fruit des efforts des Collectivités Locales.

Pourtant, avec leurs budgets en berne, des tâches nouvelles sans compensations financières, des services publics bousculés par les réformes successives, les Communes sont fragilisées.

 

La presse s’est faite l’écho des Maires inquiets sur leur capacité à répondre à la demande et aux besoins de leurs administrés.

Certains collègues Maires nous rapportent, que, parmi les 1500 Maires invités à l’Elysée pour un échange, certains ont été bien déçus. L’accueil était parfait en « petits fours » mais indigent sur le fond puisque le Chef de l’Etat n’était pas présent alors qu’il était la puissance invitante à ce dialogue.

 

Au congrès lui-même, les réactions sont partagées.

Quand la capacité des Communes à rendre le service public est fortement entamée, l’auditoire attend autre chose que les agréables paroles de considération et de respect profond adressées aux Maires.

 

Le discours du Président était vide de toute annonce précise sur les compétences et les moyens octroyés aux Communes à long terme.

Le Président a parlé de stabilité des concours financiers de l’Etat aux Collectivités territoriales (alors que le vécu dit l’inverse pour le moment, ne serait-ce que sur les contrats aidés ou la taxe d’habitation).

Il a évoqué une promesse de refonte de toute la fiscalité des Communes, des Départements et des Régions en 2020, mais on ignore encore la teneur de cette refonte totale à venir, si ce n’est une allusion à la suppression complète de la taxe d’habitation et à un remplacement par de la TVA (qu’il faudra alors augmenter  sensiblement ?).

 

A ce jour, les élus de terrain que sont les Maires ne sont pas tous d’accord sur le fait qu’ils ont été entendus à Paris, il va nous falloir trouver un moyen de se faire comprendre, sinon ce sont les citoyens qui vont en pâtir.

 

Christiane SAMSON

Maire de Courpière

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article