DE PLUS EN PLUS DE « MAUVAISES HERBES » POUSSENT SUR NOS TROTTOIRS, POURQUOI NE LES ARRACHE-T-ON PAS ?

Publié le par Unis pour Courpière

La Municipalité a adopté un mode de gestion zéro-phyto,  dans un double objectif de respect de l’environnement, mais également et avant tout de protection de la santé publique.

Pissenlits, coquelicots, géraniums vivaces et herbes folles colonisent de ce fait aujourd’hui  nos trottoirs, sans qu’il faille s’en émouvoir plus que de raison ; en effet, leur vivacité est inversement proportionnelle à la présence de pesticides dans nos espaces publics, et ne l’oublions pas : « un espace visuellement propre peut être un espace écologiquement sale ».

Dans les mois à venir, les services vont continuer de s’atteler progressivement à contenir cette végétation adventice : choix de méthodes alternatives de désherbage, utilisation du fleurissement spontané dans le fleurissement communal, fauchage raisonné… etc. Tentons de porter ensemble un regard positif sur cette évolution.

                                                                                                        La Municipalité

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article