Communiqué du Maire sur la défense du logement social

Publié le par Unis pour Courpière

A l’appel des organismes HLM d’Auvergne, je me suis rendue le 20 octobre dernier à leur conférence de presse à Clermont-Ferrand pour les soutenir et exprimer un désaccord sur les mesures décidées par le Gouvernement.

 

En effet, les locataires du parc HLM, les demandeurs de logements sociaux, les collectivités locales et les entreprises et artisans du bâtiment seront les grands perdants de la réforme des APL.

 

Dans le privé, le Gouvernement demande aux propriétaires de compenser la baisse de 5 euros sur l’aide personnalisée au logement, par une baisse volontaire du loyer, ce que la plupart des propriétaires privés ne feront pas. Ce sont les locataires les plus pauvres qui se retrouveront pénalisés.

 

Dans les HLM, le Gouvernement baissera de 50 euros l’APL des locataires et imposera par la loi la baisse compensatoire du loyer par les organismes HLM.

Sauf que le mouvement HLM dit que cette mesure n’est pas soutenable par les bailleurs sociaux qui financent avec leurs loyers : les remboursements d’emprunts, l’entretien du parc et les constructions futures.

Les projets seront stoppés alors que le pays a besoin de logements sociaux et que les entreprises du bâtiment dépendent de ces donneurs d’ordres.

Cela pourra mettre en déséquilibre financier certains organismes HLM, cela entraînera alors le recours aux garanties d’emprunt que les collectivités locales leur ont accordées, entamant leurs propres capacités d’emprunt.

Ces décisions de l’Etat sur l’APL auront un effet de dominos désastreux sur les territoires.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article