LE PROJET DE LA GARE FRAGILISE PAR LES RESULTATS DE L’ETUDE DES SOLS

Publié le par Unis pour Courpière

Les parcelles et le bâtiment de l’ancienne gare ont fait l’objet d’un compromis de vente amiable par la Ville pour 135 000 €.

L’étude des sols vient de révéler une mauvaise surprise aux cinq porteurs du projet : des fondations semi-profondes par puits ancrés dans la roche dure seront nécessaires pour asseoir l’extension sud envisagée.

Ces travaux de fondations spéciales entre 4,5 et 5 mètres du sol actuel en remblai entraînent un surcoût de 54 000 €. Le projet peut absorber 34 000 € mais au-delà il entre en déséquilibre financier.

Pour éviter la mise en cause complète de ce projet d’aménagement de quatre cabinets de kinésithérapeutes et  d’un cabinet d’ostéopathe, le Conseil Municipal du 30 juin 2017 a décidé de minorer le prix de vente de 20 000 €  ce qui assurera la faisabilité de l’opération.

Ainsi, le permis de construire étant obtenu, les délais de recours des tiers étant purgés, les travaux vont pouvoir commencer pour une ouverture 6 à 8 mois après le démarrage du chantier.

 

Gardons à l’esprit le besoin couvert par cet équipement à Courpière : un article de la Montagne rappelait que d’ici 2020 la région Auvergne Rhône Alpes aura besoin de 12 000 emplois paramédicaux pour répondre aux besoins du vieillissement de la population.

 

                                                                                                            C. SAMSON

                                                                                                      Maire de Courpière

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article