Discours du Maire lors du couronnement de Chloé BRIGOULET, 96ème Rosière

Publié le par Unis pour Courpière

« Comme chaque année, j’ai grand plaisir à déclarer l’ouverture de ce moment de convivialité et de distraction tant attendu.

Notre ville a la réputation d’être vivante et animée, ce qui contribue à son rayonnement.

Les services techniques et le Comité d’Animation de Courpière préparent ce moment depuis plusieurs semaines.

Pour des raisons de sécurité et de fluidité de la circulation sur la 906, la gendarmerie nous a demandé de renoncer à défiler sur la route départementale jusqu’au quartier de la Chapelle du Pont : désormais, nous nous limiterons à traverser la RD 906 pour nous rendre au quartier de la gare.

Cette obligation raccourcira un peu le trajet et réjouira les enfants des chars qui se sentent un peu fatigués en fin du parcours.

 

Cette année, deux rumeurs extravagantes ont circulé à propos de la dot de la Rosière : la première disait que l’heureuse élue recevrait 10 000 euros ou bien une voiture en cadeau !

Il nous faut rétablir la vérité, la Commune n’est pas un jeu télévisé qui se finance avec de la publicité, ou bien en vous posant des questions faciles pour que vos appels apportent l’argent qui sera distribué aux vainqueurs.

La deuxième rumeur disait qu’il fallait être une famille aisée pour financer le coiffeur, et la robe de soirée de la Rosière. Ce n’est pas vrai non plus : Madame MORIN FOURNIOUX, qui est à l’origine de cette fête de la Rosière à Courpière en 1920 avait fait un legs à la Commune pour payer les toilettes de la Rosière et de ses demoiselles d’honneur.

Le legs permettait aussi d’offrir une petite dot à la Rosière élue. Il a financé la dot et les toilettes durant plusieurs années. Il est, bien sûr, épuisé, et aujourd’hui c’est le budget communal qui prend la relève.

La dot de la Rosière reste raisonnable comme l’a voulu Madame MORIN FOURNIOUX.

Elle est fixée par délibération du Conseil Municipal, chaque année, en fonction de nos moyens de plus en plus limités,. Elle se situe entre 600 et 800 euros et a plutôt tendance à la baisse dans le contexte actuel.

 

La Municipalité est attachée à la poursuite de cette tradition car c’est une belle fête pour la jeunesse courpiéroise et alentours.

Les enfants et adolescents de nos établissements scolaires ruraux attendent chaque année avec impatience l’arrivée des manèges forains qui annoncent l’évènement : les confettis, les pistolets à eau, les barbes à papa et le feu d’artifice, c’est-à-dire les incontournables de la fêtes, et les prémices des grandes vacances toutes proches !

Les parents, grands-parents et amis de la Rosière et des demoiselles d’honneur sont fiers d’assister au couronnement et de participer au repas de la Rosière.

Le Conseil Municipal et les associations préparent les chars et sont ravis, ensuite, de les exhiber au son des bandas dans la ville en liesse.

 

Les heureuses élues accompagneront les cérémonies et les festivités de la Commune tout au long de l’année, cet engagement fait partie de leurs fonctions et associe la jeunesse à la vie locale.

Les Rosières disent y participer avec grand plaisir et garder un souvenir ému de leur fête où, habillées en princesses et promenées en char, elles défilent, s’amusent et sont acclamées dans toute la ville.

 

Avant de couronner la nouvelle Rosière, je tiens à remercier, au nom de tout le Conseil Municipal, Emma PARENT, notre Rosière actuelle et ses demoiselles d’honneur pour leur implication dans la vie locale tout au long de l’année, et pour les idées transmises afin de faire évoluer la fête en adéquation avec les aspirations des jeunes d’aujourd’hui ».

 

Voici venu le moment solennel que vous attendez tous, le couronnement de Chloé BRIGOULET.

 

Je sollicite l’aide d’Emma PARENT.

 

Vive la 96ème Rosière de Courpière !

 

 

Le Maire passe ensuite la parole aux personnalités présentes puis à la Rosière et aux demoiselles d’honneur, ensuite le cortège va planter un rosier dans la roseraie communale, rendre visite à nos aînés à la maison de retraite et enfin porter des fleurs sur la tombe de Madame MORIN-FOURNIOUX.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article