RECHERCHE DE MEDECINS LIBERAUX POUR COURPIERE

Publié le par Unis pour Courpière

Suite à notre participation à un stand « Pays Vallée de la Dore » samedi 8 avril à Clermont-Ferrand, au Forum des jeunes internes de médecine générale, et malgré l’annonce favorable de classement en Zone de Revitalisation Rurale (ZRR) qui entraine une exonération d’impôts sur les revenus des professions libérales qui s’installeraient chez nous à partir du 1er juillet 2017, nous n’avons malheureusement pas encore recueilli d’issue positive sur les cabinets médicaux immédiatement disponibles : 26 rue du 14 Juillet et 3 rue Pasteur à Courpière.

 

A l’échelle de la Vallée de la Dore, une perspective semble se dessiner pour l’arrivée prochaine d’un médecin généraliste sur Thiers, ce qui est déjà très positif.

Le Pays Vallée de la Dore et l’Agence Régionale de Santé vont resserrer leurs liens avec le département de médecine générale de la faculté de médecine de Clermont-Ferrand afin de développer les stages de jeunes médecins dans la vallée de la Dore.

Un autre axe de facilitation sera de proposer un logement sur place aux médecins remplaçants.

 

Le contexte national rend la tâche difficile, malgré l’effort financier de la Municipalité sur la prise en charge d’un an de loyer d’un cabinet professionnel.

 

Le Député, Nicolas SANSU, a posé à ce propos une question au Gouvernement le 24 février dernier à l’Assemblée Nationale : « La désertification médicale progresse. Les territoires fragiles le sont plus aujourd’hui qu’il y a dix ans, et le fait qu’il y ait davantage de médecins en France n’empêche nullement que leur répartition soit de plus en plus inégale. Cela renforce un sentiment d’abandon, né du recul des services publics en général.

En desserrant le numerus clausus des étudiants en médecine, le Gouvernement a demandé aux contribuables de participer à l’effort indispensable permettant d’améliorer l’accès aux soins.

Dans ce cadre, et à défaut de s’engager dans une régulation nationale d’installation, pourquoi ne pas imposer à chaque interne effectuant un stage en médecine générale que celui-ci se déroule au sein d’une zone déficitaire ? Ensuite, n’est-il pas temps d’instaurer un conventionnement sélectif en fonction des zones d’installation ?

Le danger, c’est la rupture d’égalité devant l’accès au soin ».

Voici la réponse de Marisol Touraine, Ministre en charge de la santé :

« De nouveaux zonages vont être réalisés pour que nous puissions cibler les mesures là où elles sont vraiment nécessaires. Des arrêtés vont être pris très prochainement par les directeurs d’agences régionales de santé.

Cela doit aller très vite, notamment afin d’anticiper les départs en retraite des médecins ».

 

Nous espérons que ce nouveau zonage sera favorable à la vallée de la Dore et à Courpière, afin de bénéficier d’aides à l’installation complémentaires aux aides de la Commune sur le loyer et de la ZRR sur la réduction d’impôts.

 

Christiane SAMSON

Maire de COURPIERE

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article