RECHERCHE DE MEDECINS GENERALISTES LIBERAUX POUR COURPIERE

Publié le par Unis pour Courpière

Avec Catherine MAZELLIER, Maire Adjointe, nous avons été reçues par le Délégué Départemental de l’Agence Régionale de Santé (ARS 63) en Janvier et nous avons eu communication de l’arrêté du 23 Novembre 2015 de l’ARS – Auvergne qui caractérise plusieurs bassins de santé de proximité (parmi lesquels Puy-Guillaume, Saint-Rémy sur Durolle, Cunlhat et Courpière) par une offre médicale insuffisante pour les médecins généralistes libéraux.

Cet arrêté ouvre la possibilité pour les étudiants en médecine de signer un contrat d’engagement de service public qui leur finance la couverture maladie et maternité.

De plus, il permet à tous les médecins qui viennent s’installer à Courpière de bénéficier aussi de cette couverture maladie et maternité.

Enfin, et surtout, ce décret ouvre aux médecins (qui s’installent pour la première fois ou bien installés depuis moins d’un an) accès au contrat de praticien territorial de médecine générale qui leur garantit un niveau de revenus pendant deux ans.

Ces dispositions semblent peu connues des étudiants en médecine que nous avons rencontrés à la Journée Universitaire de décembre dernier.

Nous allons donc proposer au « Pays Vallée de la Dore », d’intégrer cette information à nos arguments de recherche de médecins (fiches, articles, films, colloques spécialisés…).

De son côté, la délégation du Puy-de-Dôme de l’ARS va prendre contact avec le Doyen de la faculté de médecine de Clermont-Ferrand, pour faire connaître plus largement ces opportunités ainsi que la présence de médecins – maîtres de stage sur nos territoires ruraux.

La délégation va aussi faire la démonstration de cette impérieuse nécessité de soutien à l’installation de médecins généralistes dans nos bassins de santé de proximité, afin que ces besoins soient bien identifiés par Paris où le zonage national est en cours de refonte en 2017. Je vais également saisir nos Conseillers Régionaux et notre Député, , afin qu’ils soutiennent cette démarche à Lyon et à Paris.

Notre objectif est que le zonage national en cours de refonte en 2017 retienne nos territoires ruraux repérés en zone de désertification pour la médecine générale, ce qui leur ouvrirait l’aide à l’installation de 50 000 € et compléterait efficacement le dispositif départemental exposé précédemment.

Avec Catherine MAZELLIER, nous avons le sentiment d’avoir activé les leviers possibles qui, ajoutés à l’année de loyer offerte par la Ville de Courpière, donnent sa chance à notre Commune d’accueillir des médecins généralistes.

Nous continuerons de suivre ce dossier de très près.

Christiane SAMSON,

Maire de Courpière.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article