DISCOURS DU MAIRE LORS DE LA TRADITIONNELLE RECEPTION DES CORPS CONSTITUES ET DES ASSOCIATIONS LE 6 JANVIER 2016 – 2ème PARTIE

Publié le par Unis pour Courpière

Il faut avoir à l’esprit que le rôle de solidarité du Département est soumis à rude épreuve ! Depuis 2007, toutes les compétences transférées par l’Etat aux Départements (sur les allocations individuelles de solidarité) ne sont plus compensées intégralement : le RSA pour les sans emploi, le PCH pour les handicapés, l’APA pour les personnes âgées.

Quand on sait que le Département et la Région sont nos principaux financeurs, on comprend mieux que d’autres gros chantiers n’aient pas pu voir le jour comme prévu. C’est le cas de la poursuite de la restauration de l’église, du belvédère et de la place Jules Ferry.

Nous faisons tout notre possible pour mener ces chantiers de front en 2017, mais, à ce jour, bien que nous n’ayons pas remplacé un nouveau départ en retraite en décembre dernier, nous n’excluons pas de devoir différer un de ces trois chantiers d’une année supplémentaire, pour ne pas augmenter la part communale des impôts locaux. Je ne vous cache pas que nous rencontrons beaucoup de difficultés pour boucler le projet de budget 2017.

En effet, malgré la modération « Hollande », gagnée de haute lutte, 2017 reste l’année la plus pénalisée depuis l’enclenchement de la baisse des dotations en 2014 : elle se cumule à moins 171 000€ en comparaison à la dotation de la dernière année « normale », c'est-à-dire 2013.

 

Malgré ce coup de frein que nous subissons, vous avez pu voir (dans le bulletin spécial) que le bilan de mi-mandat est très positif, puisqu’une grosse part de nos engagements sur les 6 ans de travail est déjà réalisée au bout de 2ans ½ de mandat.

Ce document nous a demandé beaucoup de minutie, il est très précis ; vous y trouverez tous les détails concernant votre village ou votre quartier, et vous pouvez aussi y trouver une vision d’ensemble (cartographiée) sur les interventions réalisées dans la Commune.

Nous tenions à vous le fournir car cela constitue une information importante pour les contribuables que vous êtes : vous payez des impôts locaux, vous êtes en droit de savoir à quoi ils ont servi.

 

La Commune, à travers ses projets, réaménage l’espace public, impulse quelques projets de construction et de réhabilitation de logements vacants. Ce sera le cas de l’immeuble du 8 bd Gambetta, avec l’OPHIS, dont les travaux vont démarrer au deuxième semestre.

Mais, la puissance publique ne saurait intervenir sur tous les logements vacants ni tout l’habitat dégradé du centre ville. Elle a besoin de l’accompagnement du secteur privé pour revitaliser Courpière.

C’est pourquoi, avec la Communauté de Communes, nous avons travaillé depuis plusieurs mois au dossier du Programme d’Intérêt Général. Je vous incite à vous en emparer car c’est une opportunité d’aide technique et financière que vous ne devez pas laisser passer si vous êtes propriétaire de logements vétustes dans le centre bourg. L’avenir de Courpière se joue là aussi. Un technicien est présent à Courpière 2 fois par mois pour étudier et monter avec les propriétaires occupants ou bailleurs, le meilleur dossier de subventionnement possible pour les travaux d’amélioration de l’habitat que vous envisagez.

Ce programme d’Intérêt Général porte bien son nom puisqu’il va injecter en 4 ans près d’un million de subventions (dont 1/3 seulement provient de vos impôts locaux), il va ainsi générer environ trois millions de travaux sur l’habitat le plus dégradé.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article