LA COMMUNE PAR SON CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE S’IMPLIQUE DANS LA PREVENTION DES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Publié le par Unis pour Courpière

En 2015 en France, un meurtre sur 5 commis est imputable aux violences au sein du couple ; 118 femmes, 25 hommes et 35 enfants ont été tués au sein de la famille par un conjoint, un parent, ou un beau parent. Une femme meurt sous les coups d’un homme tous les 2 jours et demi.

Les Ministères de l’Intérieur, de la Justice, et du Droit des femmes ont fait de la lutte contre les violences faites aux femmes une priorité sur tout le territoire, le dispositif est dénommé « Télé protection grave danger »

De quoi s’agit –il ?

Il s’agit, sur décision du Procureur, de mettre à la disposition des femmes qui ont quitté le domicile conjugal et qui sont en situation de grave danger, un téléphone portable dont une touche est préprogrammée et permet d’appeler directement les gendarmes.

Triple objectif :

- Protéger la victime pour éviter que les faits ne se reproduisent.

- Offrir un secours psychologique en lui permettant de reprendre confiance en soi.

- Accompagner la victime dans l’attente d’un procès.

Face à la recrudescence de ces violences et des conséquences intolérables que les femmes et leurs familles subissent et devant l’alerte de la gendarmerie sur l’augmentation importante des victimes sur notre territoire, le Centre Communal d’Action Sociale de la Commune de Courpière s’inscrit dans ce dispositif afin de répondre efficacement à cette détresse.

Mohammed Oulabbi, Maire adjoint à la Solidarité

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article