FAUT-IL ECLAIRER POUR RIEN EN MILIEU DE NUIT ?

Publié le par Unis pour Courpière

L’éclairage public à Courpière c’est aujourd’hui :

  • 1260 points lumineux dans la ville et les villages
  • 71 armoires de commande et de contrôle
  • Un coût annuel pour la Commune de 80 000 € sur une facture totale d’énergie de 192 000€ en 2015

Les inconvénients minimes de la coupure nocturne sont :

  • Avoir besoin d’une lampe torche pour des tous petits trajets (voiture – domicile)
  • Changement d’habitude
  • Impression d’insécurité due au noir

Les avantages de la coupure nocturne sont :

  • Préservation de la faune et de la flore : même les insectes et les plantes ont besoin de la nuit
  • Moins de dérèglement de l’horloge biologique de l’homme et de perturbation dans son sommeil (1 Français sur 4 se plaint de la lumière intrusive).
  • Protection de l’environnement : moins de consommation donc moins de CO2 rejeté dans l’atmosphère.
  • Davantage de sécurité routière :
  • Meilleure vision nocturne aux croisements
  • Réfléchissement accru des panneaux de signalisation
  • Conducteurs plus prudents
  • Vitesse des automobilistes réduite
  • Moins d’actes de délinquance (exemple d’Aulnat donné par les gendarmes)
  • Ceux-ci sont gênés par l’absence de lumière
  • Ceux-ci sont plus vite repérés s’ils agissent.
  • Des économies non négligeables pour la Commune : car nous subissons des hausses régulières de l’électricité (+ 52 % de 2010 à 2015).
  • En 2010 le coût était de 45 690 € pour le seul éclairage public
  • En 2015 le coût était de 79 352 €
  • Prévision en 2016 : 83 352 € (+5%)

La coupure nocturne permet de ramener la facture à 48 485 € soit une économie de 34 835 € en année pleine.

La Municipalité

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article