LE DEBAT D’ORIENTATION BUDGETAIRE

Publié le par Unis pour Courpière

Après l’élaboration avec les responsables des services et la discussion avec les élus notamment en commission des finances, le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) a été présenté au Conseil Municipal le 4 Mars dernier.

Deux certitudes pour cette nouvelle année :

  • La poursuite de la baisse des dotations d’Etat, débutée en 2014, et qui se poursuit avec 147 000 euros en moins pour l’exercice 2016.
  • Notre volonté de continuer à mettre en œuvre tout ce qui est possible du programme sur lequel nous avons été élus en 2014, mais en tenant compte des dotations en moins qui s’imposent à nous.

Pour cela, il nous faut continuer à maitriser nos dépenses de fonctionnement et prioriser nos investissements sur les besoins clairement identifiés et les leviers stratégiques de revitalisation de Courpière, tout en limitant l’augmentation des impôts locaux.

Nous avons réalisé un gros effort sur nos charges générales de fonctionnement, nous avons revu nos contrats (photocopieurs, entretien des espaces verts, combustibles, EDF, gaz…) et cela a abouti à une diminution de 50 000 euros entre 2014 et 2015. L’effort sera poursuivi en 2016.

Les frais de personnel représentent 38% du budget de fonctionnement : un départ en retraite n’a pas été remplacé en 2015.

La décision d’arrêter le portage des repas à domicile dans les autres Communes fait partie de ces efforts car le budget du Centre Communal d’Action Sociale s’en retrouve diminué l’année où nous devons renouveler le véhicule frigorifique de portage.

Nous allons concentrer nos investissements sur des travaux qui n’alourdissent pas nos frais de fonctionnement futurs, voire qui les allègent (isolation et chauffage de bâtiments communaux les plus énergivores par exemple.).

Nous vous soumettrons une extinction de l’éclairage public en milieu de nuit. Elle est, en effet, susceptible de nous procurer de réelles économies tout en préservant la biodiversité sur toute la commune.

2016 est une année de transition vers la mise en place de la nouvelle grande intercommunalité qui comporte encore de nombreuses incertitudes sur le périmètre, la répartition des compétences et des ressources qui vont avec. Nous devrons nous y adapter, c’est la loi.

La Municipalité

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article