FONDS D'INTERVENTION COMMUNAL (FIC)

Publié le par Unis pour Courpière

Au dernier Conseil Municipal, l’aide du Fonds d’Intervention Communal (FIC)

a été sollicitée auprès du Département.

Madame la Maire et Monsieur PFEIFFER, Maire Adjoint aux travaux, ont rencontré les Conseillers Départementaux le 15 janvier dernier.

La philosophie du Fonds d’Intervention Communal (FIC) d’aide aux Communes pour les 3 prochaines années (2016, 2017, 2018) reste inchangée.

Seule nouveauté, la création d’un coefficient départemental de solidarité destiné à moduler les subventions pour soutenir les Communes qui en ont le plus besoin : pour la taille de Courpière, l’aide est portée à 25 % (contre 30 % pour les Communes de moins de 500 habitants) et le coefficient de solidarité est fixé à 0.94, ce qui ramène le taux de subvention à 23,5 % du montant hors taxe des travaux. La dépense subventionnable maximum pour Courpière est de 700 000 € sur les 3 ans.

Nous pouvons présenter 3 dossiers par année, par ordre de priorité, avec une très forte probabilité pour que, seul, le premier dossier soit retenu chaque année.

C’est compte-tenu de tous ces éléments, que nous avons présenté notre dossier FIC triennal au Conseil Municipal du 29 janvier dernier.

Nos priorités sont :

  • soit des réaménagements de l’espace public qui accompagnent (avec le renouvellement de l’habitat qui commence à se mettre en œuvre avec la Communauté de Communes) la revitalisation du Centre Bourg :
  • le belvédère
  • la place Jules Ferry
  • soit des travaux d’isolation des bâtiments communaux énergivores ou des changements de chaudière :
  • Mairie ou salle d’animation

Nous voulons insister sur le fait que ces deux choix d’investissements prioritaires ne vont pas générer des coûts de fonctionnement supplémentaires dans les budgets futurs de la Ville (ni en personnels, ni en fluides, ni en assurances…), le belvédère et la place seront neutres (contrairement à la création d’une école, d’une piscine ou de tout autre équipement), et les travaux d’isolation ou de chaudière diminueront notre budget chauffage des bâtiments communaux.

C’est ainsi une manière de concevoir nos investissements en tenant compte de la réduction des frais de fonctionnement futurs qu’ils vont engendrer.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article