UNE ETAPE DECISIVE VIENT D’ETRE FRANCHIE DANS L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU REMPART : COMMUNIQUE DE MADAME LE MAIRE

Publié le par Unis pour Courpière

J’ai le plaisir de vous annoncer que j’ai été en mesure de lever le péril consécutif à l’éboulement du rempart le 21 septembre 2015.

C’est pour la Commune de Courpière un grand soulagement. En effet, cela signifie que les terrains proches de l’effondrement ne pourront plus risquer de s’affaisser et menacer la solidité du bâtiment de la Poste et des logements situés de part et d’autre. C’est ce risque qui avait fait évacuer tout un quartier en décembre 2010.

Et, depuis maintenant, près de 5 ans, il n’a malheureusement pas été réinvesti.

L’arrêté de levée du péril, ce n’est pas la fin des travaux puisque le projet en cours de réalisation a deux objectifs : consolider les terres (c’est chose faite) et reconstruire à l’identique, c’est le chantier qui se poursuit sous vos yeux.

Cependant, la fin de cet état de péril est une étape très importante pour Courpière car elle va permettre de réoccuper la Poste et les logements qui lui sont contigus. Cela va redonner vie à cette partie du centre-ville trop longtemps mise en sommeil.

La Poste va donc procéder à quelques travaux pour réorganiser les locaux et y réinstaller la partie « accueil du public » (actuellement trop à l’étroit dans la boutique du boulevard Vercingétorix).

L’activité « colis postaux et tri du courrier » va demeurer dans le quartier de la Gare où l’espace de stationnement des véhicules légers et de manœuvre des camions postaux correspond mieux à leurs besoins que la place de la Victoire, en plein centre-ville.

Je tiens à remercier ici les entreprises du chantier du rempart (GTS – COMTE – GUINTOLI) et le Bureau d’Etudes Techniques (SOL SOLUTION) qui ont pratiquement tenu les délais prévus pour cette consolidation des terres, cela malgré la canicule de l’été 2015 et les inévitables surprises techniques d’un chantier de cette ampleur. Les travaux ne se sont jamais interrompus cet été.

Je considère cette levée du péril du rempart écroulé, comme une première étape significative de la revitalisation de Courpière.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article