COURPIERE SE DECLARE VILLE SOLIDAIRE DES REFUGIES

Publié le par Unis pour Courpière

Face aux drames qui se jouent aux frontières de l’Europe et malgré nos problèmes financiers liés à la baisse des dotations d’Etat, Courpière (comme de très nombreuses Communes de France) se déclare Ville solidaire pour accueillir une famille de réfugiés, qu’elle fuit la guerre ou la faim, qu’elle croit au ciel ou qu’elle n’y croit pas (pour reprendre les termes poétiques d’Aragon), quelle que soit sa religion, quel que soit son pays d’origine.

Avec l’accord de l’OPHIS, nous l’accueillerons dans un logement social vacant à Courpière.

Nous réunirons le monde associatif local afin d’étudier ensemble comment accompagner cette arrivée pour une meilleure intégration, notamment linguistique et d’insertion professionnelle.

Si cette famille pouvait avoir des compétences médicales (médecin, infirmier, pompier..) ce serait l’idéal pour Courpière, mais ce n’est pas une condition que nous posons pour l’accueillir.

Je profite de cette prise de position pour demander que cesse la rumeur, sans fondement aucun, qui circule à Courpière depuis cet été et qui prétend que « La Maire de Courpière va accueillir 1000 roumains dans le centre ville pour atteindre son objectif de 5 000 habitants ».

C’est ridicule, où les mettrions-nous ? Et dans quelles conditions les accueillerions-nous ?

Ce chiffre de 5 000 habitants a été effectivement prononcé par moi dans un débat électoral des municipales en 2014.

Je dois le replacer dans son contexte : Courpière a actuellement 4 500 habitants. Cette ville a un réel potentiel de développement que nous nous efforçons d’impulser à travers nos actions de revitalisation.

Mais, sa croissance, pour rester équilibrée et harmonieuse, pour offrir une qualité de vie à chacun, doit rester mesurée et une ambition d’aller vers les 5 000 habitants à long terme (c'est-à-dire sur quelques mandats) me semble être le bon objectif car Courpière est correctement pourvue en équipements scolaires pour pouvoir intégrer environ 500 habitants sans déclencher de dépenses pour agrandir une école (ce qui est loin d’être le cas dans toutes les villes en croissance).

Par ailleurs, cet apport mesuré offrirait un réel dynamisme à la vie économique locale (commerçants, artisans, producteurs locaux, services…).

Cette impulsion, à laquelle nous travaillons quotidiennement va prendre progressivement réalité à travers les autorisations de droit des sols que nous instruisons (déclarations de travaux de réhabilitations de logements vétustes, permis de construire de maisons individuelles) à travers la mise en œuvre du Programme Local de l’Habitat que la Communauté de Communes amorce en 2015 et qui va se traduire dans les années suivantes, par quelques réhabilitations de logements vacants, la construction d’une quinzaine de logements adaptés en centre ville pour personnes âgées ou à mobilité réduite, et un petit lotissement aux abords de la ville de Courpière.

Méfiez-vous des rumeurs et informez-vous à la source : le bulletin municipal et la page Facebook de la Ville font de leur mieux pour vous délivrer les informations dont vous pouvez ensuite constater la réalité dans l’évolution de votre cadre de vie.

Lisez-les et faites les lire, et soyez les ambassadeurs du renouveau de Courpière : faites connaître ses atouts, notre ville en a beaucoup !

Le Maire.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article