MAUVAISES NOUVELLES CONCERNANT LE FINANCEMENT DES TRAVAUX D’ASSAINISSEMENT DE LA COTE BONJOUR ET DES CONTREFORTS DE L’EGLISE DE COURTESSERRE

Publié le par Unis pour Courpière

1 – La Côte Bonjour

Après des années de reports successifs, le chantier de mise en séparatif du réseau d’assainissement et de renforcement du réseau d’eau potable de la Côte Bonjour (tranche 1) a été programmé par la Commune en 2015.

En effet, cette rue très pentue se transforme en torrent de boue, de déchets et de cailloux au moindre orage : cela met en difficulté les riverains, mais aussi toute la population puisque cette pollution augmente la non-conformité de notre station d’épuration.

Donc, dès octobre 2014, le Département et l’Agence de l’Eau ont été sollicités pour subventionner ces travaux.

Or, le Département vient de nous signifier qu’en l’état actuel des crédits disponibles, ce dossier ne pourra pas être subventionné sur 2015.

La perte est de 28 640 euros au titre de l’assainissement et 17 250 euros au titre de l’eau potable soit 45 890 euros de subvention du Département, auxquels se rajoute 50 120 euros de subvention de l’Agence de l’eau qui n’accorde sa participation pour l’assainissement qu’à un projet déjà subventionné par le Département.

Si nous démarrions les travaux, sans nous assurer de ces accompagnements financiers, ce serait une perte totale de 96 010 euros de subvention que l’on encourrait. C’est impossible au vu des équilibres financiers actuels de la Ville puisqu’avec ces subventions, le reste à charge pour la Ville est de 256 990 euros HT + les 45 000 euros d’enfouissement d’éclairage, télécom et ERDF (non subventionnables).

Nous avons donc écrit au Président du Conseil Départemental pour lui demander l’autorisation de commencer les travaux en 2015, avant que l’accord de subvention départementale ne soit instruit.

Cet accord vient de nous parvenir. Nous avons fait la même démarche auprès de l’Agence de l’eau et nous sommes dans l’attente de leur réponse.

Nous gardons bon espoir d’être en mesure de démarrer les travaux à l’automne 2015 comme prévu, même si les financements attendus sont différés d’une année.

2 – Les contreforts de l’église de Courtesserre

Un autre dossier de subvention soumis au Département (pour 8960 €) ne pourra pas être retenu en 2015, ce sont les contreforts de Courtesserre, alors que la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) vient de nous accorder sa subvention de 8960 €, au titre des monuments historiques. Nous avons deux ans pour l’utiliser, ensuite elle serait caduque.

Ce chantier sera donc repoussé d’un an et mené en 2016 avec l’octroi des subventions attendues du Département et de la Région (qui, elle, n’examinera ses dossiers 2015 qu’en décembre donc ne financera qu’en 2016 aussi).

En effet, la situation financière des Communes ne leur permet plus d’imaginer lancer de telles dépenses en renonçant aux financements d’accompagnement indispensables.

Les habitants qui sont aussi des contribuables locaux comprendront bien que l’alternative qui s’impose à nous est : soit de différer d’un an ces chantiers, soit d’augmenter les impôts locaux, ce qui nous apparait insoutenable dans le contexte actuel des équilibres financiers de nos concitoyens.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article