FETE DE LA NATURE

Publié le par Unis pour Courpière

Nous sommes ravis d’accueillir des artistes amateurs, fidèles compagnons de la Ville de Courpière depuis des années, qui exposent ici leurs nouvelles œuvres, et aussi des artistes qui viennent pour la première fois et qui sont les bienvenus avec leurs créations.

Nous sommes ravis d’accueillir simultanément à ART AMAT les exposants et les animateurs de la fête de la nature qui a pour objectif de protéger l’environnement : ce sont le Parc Livradois Forez, la FREDON Auvergne, la Catiche de la Communauté de Communes du Pays de Courpière, la maison de retraite « Les Papillons d’Or » et le centre de loisirs de l’A.IA, l’association « Le Brin de Terroir », l’association CUISIBUS, Vol’Arom, la cité de l’abeille de Viscomtat, l’Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne, et des classes des écoles Jean Zay et Saint-Pierre.

Pourquoi un salon des artistes amateurs qui fête en même temps la nature ?

D’abord, parce que la nature est une artiste : l’horizon bleuté des Monts du Forez, les reflets de la Dore,

le regard d’un enfant, nous émeuvent et nous enseignent les premiers canons de l’esthétique.

Ensuite, parce que les artistes et la nature ont de tous les temps tissé des liens étroits, dans la mesure où la nature est la première source d’inspiration des artistes.

De plus, aujourd’hui, préserver la nature est un enjeu de civilisation : soit nous saurons préserver l’eau, la terre, l’air, soit notre vie sur Terre sera menacée.

C’est pourquoi il est très important que nos engagements municipaux environnementaux soient respectés : la qualité de l’eau potable est surveillée de près ; les premiers chantiers d’amélioration du réseau d’eau et d’assainissement sont en cours ; la charte de réduction de l’emploi des pesticides a été signée avec FREDON Auvergne dès 2014 ; après une pré-étude de l’ADHUME en 2014, la consultation des entreprises pour l’étude opérationnelle d’un réseau chaleur bois concentré sur les rue de l’Abbé Dacher et Etienne Bonhomme est lancée en 2015.

L’entrée de la nature dans la ville est en cours : plantations d’alignement dans le bas de l’Avenue de la Gare ; semis en pied de murs ; utilisation de vivaces couvre-sol et de paillage à plusieurs endroits ; arbustes et fleurs pour mettre en valeur le cœur patrimonial de la ville ; places et placettes progressivement restructurées et verdies : Libération, bibliothèque, Marchadias… ; l’achat d’une machine pour un désherbage alternatif, c'est-à-dire sans pesticides ; la formation du personnel communal, et surtout la sensibilisation d’un large public pour qu’il nous accompagne dans notre démarche.

C’est l’objectif de ces animations et expositions qui s’adressent aux habitants, aux scolaires, aux associations et aux élus.

Dans le cadre de la protection de l’environnement, vous allez découvrir dans l’exposition des panneaux explicatifs sur les plantes invasives, et une en particulier qui profite du réchauffement climatique pour se développer en Auvergne, c’est l’Ambroisie.

Cette plante provoque de graves allergies en août et septembre, mais n’est pas encore dangereuse en juin et juillet, bonne période pour tenter de s’en débarrasser, ou, au moins, d’en limiter l’expansion.

Nous vous proposons, comme dans toute la Communauté de Communes, un dimanche de mobilisation citoyenne le 21 juin prochain.

Nous donnons rendez-vous aux bonnes volontés de Courpière à 10 heures devant la Mairie.

Nous constituerons des équipes d’arrachage dans la bonne humeur.

Venez équipés de manches longues, pantalons et gants de jardinage, si vous en avez.

Pour vous remercier, nous vous désaltèrerons !

Avant de vous inviter à découvrir les animations et à partager le pot de l’amitié, je tiens à remercier les partenaires principaux de notre démarche environnementale : le Parc Livradois Forez engagé de longue date dans cette démarche, et qui vient de signer un contrat avec l’ADEME (Agence de l’Environnement Et de la Maîtrise de l’Energie), organisme national ; la Communauté de Communes du Pays de Courpière avec sa constante démarche écologique grâce à ses chenilles ouvrières « La Catiche » du Lac d’Aubusson, et ses restaurants scolaires qui cuisinent essentiellement des produits locaux ; le Département du Puy-De-Dôme et l’ADHUME pour leur aide précieuse ; l’agence de l’eau du bassin Loire-Bretagne qui finance une partie de nos efforts, notamment un peu de l’achat de notre désherbeuse alternative et de notre démarche expérimentale pour réduire l’emploi des pesticides, l’ambition commune est d’arriver sur Courpière à zéro pesticides avant la fin du mandat ; la FREDON Auvergne qui nous accompagne par contrat dans cette démarche ambitieuse ; et surtout, le personnel communal, et en particulier les services techniques, qui s’investissent activement pour faire de Courpière une ville plus respectueuse de notre environnement.

Merci à eux.

Publié dans Mandat Ch. Samson

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article